> Mag > Musique > Animals As Leaders à la guitare !

Animals As Leaders à la guitare !

mercredi 24 décembre 2014 par Jean-Pierre Biskup CC by-nc

Le groupe Animals As Leaders était de passage en région lyonnaise pour sa tournée européenne, c’était l’occasion de se rencontrer... Partageant les parties de guitares au sein d’Animals As Leaders aux côtés de Tosin Abasi, Javier Reyes est venu discuter à propos du groupe, du dernier album, de la guitare et de la musique, ainsi que de projets à venir…

Comment peux-tu décrire le style d’Animals As Leaders ? Beaucoup de monde trouve que c’est assez unique…

On essaye d’avoir notre propre style. On s’inspire de plein de styles musicaux très différents, on prend des éléments qui nous plaisent dans différents styles, que ce soit jazz, latin, classique, rock, hip hop, etc... Chaque membre du groupe apporte des choses différentes. En fait, c’est difficile de décrire le style de notre groupe !

Et comment peux-tu décrire le jeu à la guitare concernant Animals As Leaders ?

Très technique ! Tosin apporte une technique et des choses incroyables, il a un jeu très novateur. De mon côté, je joue de manière plus conventionnelle tout en étant technique, mais pas forcément tout le temps axé sur la technique car je reste attaché au côté mélodique au niveau de la guitare.

Peux-tu nous parler du dernier album d’Animals As Leaders The Joy of Motion ?

Bien sûr. On a été aidé par quelques amis comme Misha Mansoor et Adam Getgood du groupe Periphery, Diego Farias du groupe Volumes, ou encore Navene Koperweis notre ancien batteur. Ça sonne vraiment comme un album de groupe car tous les membres du groupe ont travaillé et composé ensemble, plus que dans les précédents albums, car par exemple j’ai écrit certaines compositions, Matt joue des parties de batterie sur tous les morceaux. Je pense aussi que le jeu en solo à la guitare de Tosin est plus lyrique par rapport aux précédents albums.

Tu penses que cet album est différent par rapport aux précédents albums ?

Oui. Je pense qu’il est plus musical et qu’il reflète plus ce que nous sommes comme musiciens actuellement.

Je sens aussi une différence au niveau du son par rapport aux précédents albums… On sent une plus grande diversité… Il y a aussi un son plus chaud et plus organique…

Je pense que ça vient du fait qu’on ne se contente pas d’enregistrer simplement des parties différentes et de les empiler sur un ordinateur. On joue vraiment ensemble, comme un vrai groupe cohérent, et ça se ressent au niveau du son aussi. La nature des compositions contribue à cela aussi.

Que penses-tu de la France, de la scène musicale en France ?

On est déjà venu deux fois auparavant en France… Surtout à Paris, mais aussi un peu ailleurs… C’est bien de pouvoir découvrir différents lieux, différents pays. On ressent différentes approches, différentes idées, différentes énergies.

Quelles sont tes influences musicales ?

Actuellement ? J’écoute notamment Tigran Hamasyan…

Un très grand pianiste…

Il est incroyable… Sa musique est une des choses les plus intéressantes que j’ai pu écouter ces dernières années… J’ai écouté aussi James Blake, un artiste britannique… Gojira aussi…

Gojira, un groupe français ! Ils sont de Bordeaux !

Oui ! Je suis un grand fan de ce groupe.

Tu les as découverts aux USA ? Parce qu’ils tournent bien là-bas…

Oui, Gojira est aussi considéré comme étant un grand groupe aux USA. J’aime beaucoup ce groupe !

Tu connais d’autres artistes et groupes français ?

Pas vraiment, pas beaucoup… Je connais Manu Chao… Les Gipsy Kings…


JPEG - 33.1 ko

Tosin apporte une technique et des choses incroyables, il a un jeu très novateur. De mon côté, je joue de manière plus conventionnelle tout en étant technique, mais pas forcément tout le temps axé sur la technique car je reste attaché au côté mélodique au niveau de la guitare.

Comment composes-tu ? D’où te vient ton inspiration ?

J’écoute beaucoup de musique. Je peux avoir beaucoup d’idées en écoutant de la musique. En fait je prends des choses qui m’intéressent dans différentes musiques pour les incorporer dans ce que je fais, dans ma direction musicale.

Quels styles musicaux écoutent les membres du groupe ? Tosin, Matt et toi, vous n’écoutez pas tout le temps les mêmes choses ?

On n’écoute pas du tout la même musique ! Comme je l’ai dit, je peux écouter des choses aussi différentes que Tigran Hamasyan, de la musique indie, ou du rock… Matt est un grand fan de fusion, il en écoute tout le temps, et c’est de là que lui vient son grand vocabulaire musical, il a grandi avec ça. Tosin écoute de tout, vraiment de tout, même de la musique électronique et du hip hop… Tout ça fait qu’il y a un élément groove dans la musique d’Animals As Leaders qui donne envie au public de bouger. Il y a aussi une approche jazz avec Tosin. Il y a différents concepts dans la musique que nous faisons.

Quelle est ta définition de la musique, ta définition personnelle de la musique ?

Ma vie entière. Je crois que je fais de la musique depuis que j’ai six ans… C’est un style de vie, c’est une manière de voir les choses… C’est de l’art, de l’expression… Sans musique, je ne sais pas ce que je ferai, qui je serai…

Tu joues donc des guitares 7 et 8 cordes essentiellement ?

Je joue surtout de la guitare 8 cordes. Je joue peu de guitare 7 cordes en fait.

Et la guitare 6 cordes ?

Je la pratique de temps en temps encore. Beaucoup de choses viennent de la guitare 6 cordes.

Tu considères que la guitare 6 cordes comme une base pour la guitare 8 cordes ?

Oui. La 8 cordes est juste une extension de la 6 cordes. Ce n’est pas si différent que ça, il n’y a pas besoin de tout réinventer l’instrument, car le feeling est le même.

Je pense que la différence n’est pas aussi grande que quand on joue avec différents accordages, je pense notamment à des open tunings…

C’est autre chose…

Je ne sais pas si Tosin et toi vous utilisez des éléments de différents accordages…

Nous le faisons maintenant… Pas beaucoup, mais nous le faisons un peu… Mais on utilise surtout l’accordage standard pour composer, ce qui nous permet ensuite d’aller plus haut et plus bas.

Concernant les open tunings, cela peut amener à jouer différemment…

Oui tout à fait. On peut faire des choses intéressantes. C’est une question de choix, de possibilités. Mais je joue surtout en accordage standard, j’aime vraiment jouer sur un accordage standard.

C’est vrai que juste avec l’accordage standard, on peut déjà faire beaucoup de choses…

Oui, tout à fait.


JPEG - 41 ko

La 8 cordes est juste une extension de la 6 cordes. Ce n’est pas si différent que ça, il n’y a pas besoin de tout réinventer l’instrument, car le feeling est le même.

Quelle est la guitare de tes rêves ?

Ma guitare ESP avec des micros Di Marzio, des micros passifs. C’est une guitare sur laquelle j’aime jouer, je me sens en confort avec. J’aime les formes classiques pour une guitare, et elle sonne d’enfer en plus. J’aime son esthétique. J’aime le côté traditionnel, clair, élégant de cette guitare… Et elle sonne vraiment très bien !

Avant tu avais joué sur d’autres guitares ?

Oui, Ibanez, Carvin... Maintenant ESP !

Micros actifs ou micros passifs ?

Pour mon jeu à la guitare et pour les sons que je veux, les micros passifs sont les plus appropriés. Il y a de très bons micros passifs comme il y a de très bons micros actifs. Je vois ça en termes de fonctionnalités, de possibilités.

Tosin avait joué sur des micros actifs auparavant ?

Les deux, micros passifs et micros actifs. Il a essayé beaucoup de micros. Il y a beaucoup de possibilités. Aujourd’hui, il utilise plutôt des micros passifs.

Quels sont les projets à venir après cette tournée ?

Ce sera sûrement de préparer un autre album avec Animals As Leaders. Je vais aussi sortir un album avec Mestis, mon projet solo. Faire plus de clinics aussi. Préparer de nouvelles productions, de nouveaux concerts. On espère revenir en 2015 et jouer avec des groupes encore plus grands et plus connus.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.