> Mag > Musique > Retour sur le passage de l’ange

Retour sur le passage de l’ange

lundi 11 juin 2012 par Alain Levy-Valensi CC by-nc

Le premier juin, le grand concert organisé par le Polyèdre, c’est une première, a permis aux fans de venir faire la fête avec ANGE et de découvrir en première partie GRAINE D’ORTIE à Cap Périaz (Seynod). Un concert dans une ambiance chaleureuse grâce à tous les bénévoles du Polyèdre qui ont œuvré sans relâche de 17 heure à la fin de la nuit.

J’y étais, pour vous ramener des images comme d’habitude puisque c’est mon boulot de faire de la photo. Vous aurez donc un portefolio en fin d’article.
Bien sûr j’ai plus d’une semaine de retard, mais entre temps Annecy fut envahie par une horde de festivaliers du monde entier, dans une ambiance joyeuse et animée, j’y étais aussi comme tous nos rédacteurs pour des comptes-rendus tous les jours. Ce festival d’animation ne m’a pas laissé beaucoup de temps pour rêver des anges.

Revenons à nos anges !!

JPEG - 203 ko
Et même le directeur du Polyèdre

Ambiance très tendue dans les rangs du Polyèdre avant le concert, beaucoup de boulot, et une première expérience qui au demeurant fut réussie, tous ont mis la main à la "patte", pas du caméléon, mais de l’ange. Activité débordante pour cette préparation dans une ambiance bon enfant et joyeuse. il faut dire que les artistes de Graine d’Ortie aux Anges se sont prêtés au jeu sans retenue, accessibles et simples, ouverts et conviviaux.

JPEG - 168.7 ko
Graine d’Ortie

Un concert pour Graine d’ortie très réussi, une conquête des fans de Ange haut la main, allez les voir quand ils passeront près de chez vous et vous comprendrez que ce groupe d’annéciens peut sans doute faire son chemin dans l’univers de la chanson française, tous les morceaux sont leurs compositions et leurs textes, des musiciens excellents, un chanteur au jeu de scène envoûtant et bien sûr tous les textes en français comme Ange.

JPEG - 131 ko
Salut de Graine d’Ortie
JPEG - 230.6 ko
Réglage de balance

Après ce hors d’œuvre "musicogastronomique", un trou normand s’est imposé, la sono court-circuitée, la table de mixage tombe en panne, changement obligatoire de matériel, obligation pour la technique de refaire toutes les balances du son de Ange, gros travail réussi à la perfection et sans filet par l’équipe présente, entracte prolongé mais finalement pas si long grâce à l’intervention de très bons techniciens.

JPEG - 96.2 ko
Technicien à l’œuvre
JPEG - 63.9 ko
Christian Décamps dans la pénombre

Ange entre en scène, et ce n’est pas peut dire, cette musique qui vous prend aux tripes agrémentée d’un jeu de scène hautement théâtral,

Un Christian Descamps faisant une entrée mystérieuse dans la pénombre, et sa voix percutante et envoûtante perce l’aura mise en place par ses musiciens juste avant son entrée. En parlant de ses musiciens, il faut préciser que cet équipage de vaisseau est très solidaire de son capitaine car capable de faire le jeu de ce théâtre de saltimbanques et de donner de la voix à leur tour comme leur légendaire capitaine.

JPEG - 193.2 ko
Les musiciens troubadours d’un moyen âge actuel

Ce "Moyen Âge tour" donne toute sa grandeur aux troubadours du présent qui ont ajouté aux complaintes actuelles quelques chants moyenâgeux extraits de "Par les fils de Mandrin", "Le cimetière des arlequins", "Au-delà du délire" et "Soyez fou vivez !" pour le plaisir de nombreux fans présents qui ont repris en chœur les paroles.

Ambiance au-delà du délire sur scène comme dans la salle, et pour couronner la soirée le vaisseau Ange, après plusieurs rappels, se laisse complaisamment aborder par les fans et le public, en toute simplicité, hors des limites du plateau, dans le hall de la salle de Cap Périaz.

Une soirée très réussie, chaleureuse et musicalement haut de gamme.
Merci au Polyèdre !!!!!

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.