> Mag > Cinéma > Ab Ovo

Festival d’animation Annecy 2013

Ab Ovo

lundi 17 juin 2013 par Alexandre Noyer CC by-nc

Je suis très content que ce film ait remporté le prix du meilleur film de fin d’études car c’est dans cette catégorie celui qui m’avait le plus impressionné. Il est réalisé par une jeune polonaise Anita Kwiatkowska-Naqvi.

Ab Ovo signifie "dès le commencement". C’est un film en pâte à modeler en volume qui représente le buste d’une femme qui est enceinte et donc le corps se modifie tout au long de la grossesse. En fait on voit le buste tourner sur lui même et un trou est creusé dans le dos de la femme, nous permettant de voir à l’intérieur du corps le fœtus et de suivre son évolution à chaque fois que le buste faire un tour sur lui-même. J’ai trouvé qu’il y avait une certaine poésie qui se dégageait et qu’en même temps le rendu était très réaliste (taille du fœtus dans le corps, couleur, l’augmentation des seins liée à la grossesse etc...)


J’ai étonné que cette très jeune réalisatrice ait pu si bien restituer ce processus (rien n’est dit sur le fait qu’elle ait vécu une grossesse ou si elle s’est basée sur des informations extérieures (Documentation sur internet,connaissance de personnes travaillant dans les maternités, intérêt pour la science... )

La fin est vraiment bien trouvée aussi, lorsqu’elle est sur le point d’accoucher le bébé apparaît par transformation directement dans ses bras comme traversant son ventre et là, un cut, avec un bruit qui laisse supposer qu’elle laisse tomber le bébé par terre (rejet), mais un peu comme dans « Inception » avec la toupie qui vacille, on ne sait pas trop ce qu’il va se passer.

Portfolio

Carnalis Anita Kwiatkowska Naqvi Polonia

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.