> Mag > Musique > Brassens n’est pas mort !

Brassens n’est pas mort !

mercredi 10 juillet 2013 par Jean-Pierre Biskup CC by-nc

Non ce n’est pas un scoop, Brassens n’est pas mort car… Brassen’s Not Dead, et ça se passe au Brin de Zinc ! Cette joyeuse bande de punks rend hommage à sa façon au fameux moustachu irrévérencieux Georges Brassens.

L’état d’esprit est le même, dans la rébellion, l’indignation et la provocation. La forme est différente (ici, c’est du punk m’sieur dame) mais le fond est identique avec ces textes visités et revisités du grand Georges toujours prêt à s’attaquer aux bourgeois et à la politique de la pensée unique.

Débarquant de Toulouse, Brassen’s Not Dead gagne certainement la palme pour avoir adopté un des noms les plus accrocheurs et rock ‘n’ roll de France et de Navarre. Le temps ne fait rien à l’affaire, mais quand on est punk, on est punk, et les Brassen’s Not Dead ne s’en cachent pas et le revendiquent.

Parcourant les routes pour prêcher la bonne parole du punk rock et du grand Brassens, vous ne resterez pas indifférents à cette philosophie du « no future » agrémentée de textes riches et puissants comme un affrontement entre peuple et gouvernement, ou comme un poing dans ta gueule ! Le tout bien sûr, dans une ambiance (bien arrosée) de fête et de bonne humeur au Brin de Zinc. Brassens and Brin de Zinc are not dead ! Vive la République, vive le Punk !

  • Brassen’s Not Dead :
    le jeudi 11 juillet 2013 à 21h00 Brin de Zinc, Barberaz

    Alternatif/Punk : BRASSEN’S NOT DEAD

    P.A.F. : 7 euros

    localiser

    adresse

    3 ZA de la Peysse


    Barberaz (F)
    complément

    Chambéry voie rapide sortie #19 (La Ravoire) - Direction Barberaz

    04.79.68.91.15

    http://www.brindezinc.fr/

Brassens Not dead - Putain De Toi

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

Voir le seul commentaire

Les commentaires de cet article

  • Le 10 juillet 2013 à 10:20, par François Habran En réponse à : Brassens n’est pas mort !

    excellent : j’adore les ponts intergénérationnels ; celui-ci est très réussi si j’en crois la vidéo…sans images malheureusement.