> Mag > Musique > Briser la glace avec Mabel Gueule...

Briser la glace avec Mabel Gueule...

dimanche 17 juin 2012 par Alain Levy-Valensi CC by-nc

Un ensemble de deux musiciens qui ose briser les habitudes, au Brise Glace, un concert dans la petite salle, une ambiance boîte de jazz ou plutôt cave à jazz.

Auteur, compositeur, interprète, Anik Coggins n’en est pas à sa première scène. Des textes en français, une musique souvent envoûtante, une voix percutante (on pourrait certaines fois entendre Brigitte Fontaine ?), Anik, après plusieurs expériences sur des scènes locales avec d’autres musiciens, ne tient plus trop aux concerts dans les bars. Elle préfère une ambiance sombre, feutrée, un lieu ou le public peut, sans contrainte, se perdre dans les méandres de ses textes.

Elle tient toujours à son label (Mabel gueule), elle a choisi pour cette nouvelle apparition de se faire accompagner par un sax, et pas n’importe lequel, celui de Jean-Marc Ozanne qui sait si bien envoûter l’ambiance avec ses notes soft, un son sorti tout droit de son âme, l’homme fait corps avec son instrument, saxo qui n’est que la prolongation du corps du musicien. Un duo, donc, où le piano et le sax se confondent souvent dans un nuage de brume légère qui traverse vos rêves si vous prenez le temps de fermer les yeux et de vous abandonner dans cette ambiance.

La poésie du texte est bien présente. Le concert démarre d’ailleurs avec un texte dit par Anik sur des notes de sax, du slam ?, non du théâtre, la belle gueule, joue de ses expressions tout en vivant son texte.

Des dates futures, je n’en ai pas, je ne manquerai pas de vous les communiquer dès qu’elles parviennent jusqu’à mon oreille attentive. Des photos pour vous plonger dans l’ambiance idéale pour ce duo, j’en ai, elles sont dans le portfolio en bas d’article.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.