> Mag > Musique > Chinese Man, à l’Est du nouveau

Chinese Man, à l’Est du nouveau

mercredi 11 avril 2012 par Thibaut Dutertre CC by-nc

Le fameux trio français qui compose Chinese Man apporte encore une fois un élan d’énergie et de nouveauté avec leur dernier album « Racing With The Sun ».

On leur connait ce style si particulier, mélange moderne de Jazz, Hip-Hop, et Dub, qu’ils maîtrisent avec brio. Mais dans ce nouvel album, Chinese Man n’a pas hésité à y mélanger une grande dose d’Orient, bien plus importante qu’auparavant. Tout comme le ferai Wax Tailor, Chinese Man a toujours utilisé à merveille la diction du Hip-Hop, la rythmique du Dubstep, et l’instrumentale si chaude du Jazz, pour ne faire qu’un seul et même genre musical unique, le Trip-Hop.Basé sur des répétitions rythmiques, suivies de couplets chantés dans le style des rappeurs US, l’ensemble est décalé grâce à ce style rétro ainsi qu’une importante présence de cuivre et des intermèdes musicaux tout à fait typique des années folles.

Dans cet album, l’Orient s’invite à la fête, et on entame alors un merveilleux voyage vers l’Est, vif et profond. L’instru’ remplit le contrat, on s’y croirait presque, notamment lors de l’introduction, délicieuse et poétique. Et même si tous les morceaux ne sont pas marqués du label Made In China (Asia serait plus approprié), la pîqure de rappel est assez fréquente tout au long de l’album pour que l’on reste imprégner de l’ambiance globale. Et en général, ces morceaux sont agréables et réussis. Get Up en est le parfait exemple, un mélange de voix et d’instruments nasillards, avec le phrasé rapide et puissant du Hip Hop.

On trouve donc aussi certain morceaux plus classique, et qui, finalement, paraissent un tantinet fade en comparaison. On pensera à Ta Bom, que j’ai personnellement trouvé plutôt lassant.

Pour sûr, cet album s’inscrit donc bien dans la lignée de la nouvelle scène Trip-Hop, et c’est avec plaisir qu’on l’écoute, pour son ambiance zen, son renouveau, et son originalité. Les trois français continuent sur leur bonne lancée, et on ne saurait les arrêter, tant la musique est agréable à écouter. Un album riche en surprise pour les novices du Trip-Hop, et plein d’entrain pour les amateurs, qui même rompus à ce style si unique, y trouveront de quoi les contenter, tant le génie est là. Chinese Man : L’union Franco-Asiatique est dans la place !

  • Chinese Man à L’Usine :
    le samedi 28 avril 2012 à 22h30

    28CHF en préloc / 20CHF membres

    localiser

    adresse

    Place des Volontaires


    Genève (CH)
Chinese Man - Ordinary Man - 2010
Real. : Fred & Annabelle / Zé Mateo
Prod. : Chinese Man Records
Image : Colin Levèque
FX & Post Prod. : Fred & Annabelle
Cast : Alessandro & Valeria
Déco & Accessoires : Caroline Caillat
Régie : Mathieu Courthial
chinesemanrec

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.