Articles récents

  • Kechiche - Vérité et scepticisme

    Cinéma

    par Joé Lavy

    On peine à trouver, dans le cinéma français, des auteurs dont le geste artistique est si fort et si moderne que celui de Kechiche. Dans son dernier film, Mektoub, my love, il conduit sa modernité à son paroxysme ; ce film est l’expression la plus radicale de son cinéma, il est une espèce de mode d’emploi pour comprendre son dispositif, son style.

  • On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans

    Cinéma

    Le festival de cinéma pour le jeune public aura lieu du 4 février au 11 mars 2018 dans plusieurs salles anné­ciennes, ainsi que dans le réseau du CDPC.

  • Les panneaux de la vengeance

    Cinéma

    Edding, dans le Missouri, est en apparence une paisible bourgade. Cela fait sept mois que la fille de Mildred Hayes (Frances McDormnad) a été torturée, violée, assassinée et brûlée et l’enquête n’avance pas. Mildred, une mère au tempérament bouillonnant clame en gros caractères sa rage sur trois panneaux publicitaires qu’elle a loués.

  • Tout l’argent du monde

    Cinéma

    À Rome, en 1973, des hommes masqués kidnappent Paul, le petit-fils de J. Paul Getty, l’homme le plus riche du monde connu pour son avarice. Le film, de Ridley Scott est inspiré d’une histoire vraie.

  • Sagesse antique

    Cinéma

    par Joé Lavy

    Lucky [1] de John Caroll Lynch est le parcours spirituel d’un vieil homme qui est soudain confronté à l’annonce de l’imminence de sa mort. Les interrogations existentielles fusent dans son esprit tourmenté par la crainte et l’effroi, Lucky ne trouvera apaisement que dans une philosophie si proche de celle d’Épicure (-342 à -270 av. J.-C.) qu’on croirait en entendre des maximes dans sa bouche.

  • L’Être et le Paraître

    Cinéma

    par Joé Lavy

    En 1978, le cinéaste suédois Ingmar Bergman sortait Sonate d’Automne, un drame psychologique réunissant seulement trois personnages dans un huis clos asphy­xiant. Cette histoire est une lente descente des apparences trompeuses vers une intériorité torturée ; une pénétration progressive dans l’être intime des personnages, propre au théâtre de Strindberg dont Bergman s’inspire, et qui donne à ces histoires une puissance émotionnelle assourdissante.

  • plus récent | plus ancien