Articles récents

  • Dans les cités

    Écrits

    Un jeune diplômé est recruté par un cabinet d’architectes pour mener une étude ethnographique sur le quartier qui l’a vu naitre et grandir. Les bâtiments, promis à la démolition, abritent encore toute une faune qu’il s’agit d’étudier pour éliminer d’avance toute contestation. Dans ce roman « aux aguets » Charles Robinson, explorateur des marges, questionne passé, présent et avenir.

  • Du yéti au calmar géant

    Écrits

    Benoit Grison nous propose de découvrir le bestiaire énigmatique de la cryptozoologie. Entre science et chimère, ce livre de toute beauté invite au savoir comme au rêve. La citation d’Alexander von Humbolt mise en exergue le résume d’ailleurs à la perfection : « Une certaine rigueur scientifique dans le traitement des faits n’exclut pas nécessairement le pittoresque ».

  • Le punk est-il l’avenir de l’homme ?

    Écrits

    Le punk bouge encore ! Depuis quelques années, on assiste à un retour en force d’un mouvement s’annonçant, lui-même, comme mort. Et pourtant, le punk renaît de ses cendres et devient motif d’inspiration littéraire, voire même manifestation d’une philosophie moderne.

  • Moi candidat

    Écrits

    La dimension politique et contestataire de l’œuvre de Mark Twain est encore occultée par le succès de ses romans à destination de la jeunesse. Et pourtant cet esprit libre a encore beaucoup à nous apprendre sur nous-même et nos institutions politiques.

  • Au fil du temps, au fil de l’eau

    Écrits

    Au fil de l’eau est une bande-dessinée – ou plutôt un roman graphique – éditée chez Rue de Sèvres, écrite et dessinée par Juan Díaz Canales, notamment connu pour son travail de scénariste dans la série de bandes-dessinées Blacksad, et pour avoir été le scénariste du dernier Corto Maltese. Au fil de l’eau raconte l’histoire de Niceto, un retraité espagnol, ancien révolutionnaire communiste, qui vit dans le Madrid contemporain. Il est entouré par sa famille, et des amis à lui, eux aussi retraités.

  • Gandebeuf, drôle d’oiseau…

    Écrits

    Jean-Pierre Gandebeuf est un récidiviste du bout de récit plus ou moins non rimé. Impossible de compter ses attentats à la pudeur poétique. Cette fois, armé de son stylo automatique à répétition, il s’attaque aux oiseaux dans un opuscule crépusculaire qui paraît aux environs du solstice d’hivers : période des cadeaux.

  • plus ancien