> Mag > Cinéma > Funan

Festival d’Annecy 2018

Funan

lundi 18 juin 2018 par Cédric Villain CC by-nc

Le film de Denis Do raconte les évènements de 1975 au Cambodge, l’arrivée des "Khmers rouges" au pouvoir et leurs manière de réformer de manière radicale et délirante la société de l’époque au travers de la destinée d’une famille.

Le film est à la portée des jeunes enfants pour qui il est certainement destiné. Ça signifie que la violence est suggérée, jamais frontale à part quelques baffes, des coups de crosse et - si je me souviens bien - un coup de couteau dans la nuit.

La direction artistique est plutôt élégante, les dessins et décors sont vraiment chouettes, l’animation est assez économe mais juste. Le film s’attarde sur une des choses les plus terribles de cette époque au regard des valeurs occidentales : l’éclatement de la cellule familiale. Les enfants séparés des parents, les fratries écartelées idéologiquement, les personnes âgées soupçonnées de réaction, des gamins endoctrinés transformés en bourreaux.

C’est psychologiquement assez émouvant même si la mise en scène ne recule pas devant certaines facilités (gros plans, méchants caricaturaux). J’ai trouvé le choix de mettre l’horreur hors champs un peu dommage, tout comme le fait que les personnages ne sont jamais sales, ni tuméfiés... tout juste perdent-ils de l’épaisseur pour montrer leur dénutrition.

Le film installe une temporalité assez lente, pourtant on ne s’y ennuie pas.
Je trouve donc que le choix du jury est assez cohérent, pas forcément le meilleur film sur le sujet mais indiscutablement une œuvre sincère et réussie.

Ce film à reçu le Cristal du long métrage

Chronique initialement parue sur le groupe facebook des fous d’anim

Portfolio

Funan
Bande annonce en exclusivité de Funan, de Denis Do, avec les voix de Bérénice Bejo, Louis Garrel.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.