> Mag > Sciences > Jouer avec des photons

Prix Nobel de Physique

Jouer avec des photons

lundi 22 octobre 2012 par Michel Ly CC by-nc

Mais pourquoi jouer avec d’infimes quantités de lumière ?
Pour avoir le Prix Nobel ?

Enfermer d’infimes quantités de lumière - des photons - dans des boîtes, entre des miroirs. Les conserver pendant 0,1 seconde. Les mesurer sans les perturber.

Et voilà, un Nobel !

Mais pourquoi donc ?

Parce que les photons, ça ne ressemble à rien de connu par nos sens.

Sont-ils des particules ? Des ondes ? Des particules furtives surfant sur l’onde électromagnétique ? Peut-on tout juste savoir où ils sont ? Par où ils passent ? Où ils étaient ? Où ils seront ? Ont-il un état bien défini ? Sont-ils à un endroit bien défini ? Peuvent-ils être simultanément à deux endroits différents ?

En général, la réponse n’est pas évidente.

Et c’est pour cela que les physiciens aiment étudier les photons.

Les photons, et plus généralement les particules telles que les électrons, les protons, les neutrons, échappent à notre logique, à notre logos usuel. Elles ne sont pas "logiques" comme nous.

Alors, l’étude de leur logique propre passionne les scientifiques.

Un bon article du journal Le Monde résume poétiquement leur quête.

Le lien ci-dessus pointe vers la version "abonnés" mais vous en trouverez bien d’autres. Le nom du Prix Nobel est Serge Haroche...

Bonne navigation...

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.