> Mag > Musique > La Basse de Haute-Savoie

La Basse de Haute-Savoie

vendredi 13 juin 2014 par Jean-Pierre Biskup CC by-nc

Ivan Rougny, bassiste venant de Haute-Savoie, connu en particulier pour son groupe Mörglbl (avec Christophe Godin à la guitare et Aurélien Ouzoulias à la batterie), sort enfin son premier album en solo intitulé « Nervous Breakdown ». Quand un bassiste se met à jouer et composer, ça peut donner de bonnes surprises… Attention : album de folie musicale à écouter !

Ivan Rougny, un bassiste virtuose qui ose

JPEG - 43.2 ko

Pour commencer, rappelons en quelques mots qui est Ivan Rougny. Bassiste originaire de Haute-Savoie, il se fait remarquer tant en Haute-Savoie qu’en Suisse avant d’atteindre une certaine notoriété au niveau national (voire même international) avec le groupe Mörglbl. Il est considéré comme une des références de la basse en France, un virtuose comme ses deux compères de Mörglbl.

Il convient aussi de préciser qu’Ivan est un des fondateurs et piliers de Mörglbl : il est là depuis le début du groupe, tout comme son collègue guitariste. Son rôle dans le groupe est très important à tous niveaux, et sa participation concernant la composition et l’arrangement des morceaux est essentielle. Le public a peut-être tendance à se focaliser sur le célèbre guitariste du groupe, mais le rôle du bassiste est ici primordial. La musique de Mörglbl est donc aussi celle d’Ivan Rougny en grande partie.

Le bassiste sort donc enfin son premier album en solo : « Nervous Breakdown ». Sans surprise on retrouve dessus ses collègues de Mörglbl (le guitariste Christophe Godin et le batteur Aurélien Ouzoulias), et on peut aussi noter la présence du batteur Lionel Boyron. Il n’est pas étonnant non plus de ressentir l’influence de la musique de Mörglbl pour ce premier opus, ce qui est normal vu le rôle important d’Ivan Rougny dans le groupe. On peut donc y écouter une musique instrumentale riche qui fait la fusion de différents styles : rock, jazz rock, metal, funk, etc… La différence par rapport à Mörglbl se situe bien sûr par rapport à la basse qui est ici encore plus mise en avant. Donc ça groove énormément, il y a pas mal de belles harmonisations et de lignes de basse inédites par rapport à ce qui se fait dans Mörglbl. Il y a aussi une sacrée utilisation de sons et d’effets divers, ce qui n’est pas si courant que ça pour de la basse. On peut profiter de la belle créativité et originalité musicale d’un musicien qui ne semble pas se limiter à un style ou à un format…

Voyons de plus près cet album Nervous Breakdown

JPEG - 25 ko

« Sofofadowédoowap !!! » a la palme du titre le plus long et incompréhensible et se révèle assez drôle, bien délirant, et riche musicalement, ça rappelle l’univers de Mörglbl avec moins de metal et plus de groove.
« Take That » est entre rock prog et dub. Etonnant et planant.
« 9 Days » est encore dans la veine rock prog, mais cette fois avec une touche affirmée de world music et notamment une référence à la musique orientale. Ca vire très fusion rock metal avec harmonisations exotiques peu communes.

« What Did You Say ? » est un joyeux délire musical où s’empilent plusieurs parties musicales de styles différents, comme un mille-feuille qui aurait des ingrédients de basse funk, batterie rock, guitare metal, voix délirantes, le tout dans une structure musicale fusion jazz rock progressif.
« Time Of Life » apparaît comme étant la ballade de l’album par son calme et son côté onirique et hypnotisant.
« I Don’t Want » est à placer quelque part dans le monde du jazz rock metal fusion à tendance délirante. A noter la présence de la voix d’Ivan au chant dans divers registres propres au morceau.

« Mister M » revient à quelque chose de plus groovy, mais on reste dans un délire musical où fusionnent basse funky, énergie rock metal fusion, sophistication jazzy.
« La Fiesta Del Bambino » sonne comme de la musique festive, mais version jazz rock funk metal fusion. Ca commence gentiment et ça monte en tension par la suite pour atteindre son paroxysme métallique avant de finir sur un air de fête.
« Something In My Head » est plus dans un esprit de musiques progressives. On entre dans un monde un peu spatial et spécial comme dans une dimension parallèle.
« Why ?? » est quelque part entre musique prog, dub et electro, et je ne sais quoi encore, avec l’apparition de la voix du bassiste qui parle plus qu’il chante certaines paroles anglophones.

Bilan : fans de fusion musicale, foncez !

JPEG - 63.7 ko

Si vous aimez Mörglbl, vous allez certainement fortement apprécier « Nervous Breakdown » d’Ivan Rougny ! Album de musique essentiellement instrumentale de jazz rock prog metal fusion avec des touches funk, electro et world music, et surtout une basse mise en avant, du groove et des harmonisations qui sortent de l’ordinaire. Ivan est très bien accompagné par des musiciens qu’il connaît bien, que ce soit pour la guitare (Christophe Godin) ou la batterie (Aurélien Ouzoulias et Lionel Boyron). A noter aussi que le bassiste ne se contente pas de jouer seulement de la basse (avec divers sons et effets), car il joue aussi de la guitare et utilise sa voix notamment pour des parties parlées ou chantées. Les photos d’Ivan sont signées de la talentueuse photographe Sandra Bariller, quant à l’artwork il vaut le coup d’œil et le sourire car il est l’œuvre de Pierre Bernard et Julien « Puke » Rousset. Un album très intéressant et pas facile à classer dans une catégorie précise, ce qui montre bien toute son originalité.

Pour vous procurer l’album, vous pouvez vous adresser directement au bassiste responsable de ce délit et délire : ici

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.