> Mag > Cinéma > Le Collectif CRCR

Rencontre de festival

Le Collectif CRCR

jeudi 7 juin 2012 par Amandine Crey CC by-nc

Anciens élèves de l’école des Gobelins, Rémi BASTIE, Nicolas DEHGHANI, Paul LACOLLEY, Kevin MANACH, Nicolas PEGON et Jérémy PIRES forment le collectif CRCR, sigle dont on taira l’origine et la signification. Ils sont animateurs, réalisateurs, illustrateurs et présentent deux films en compétition.

Les chiens isolés, 2011, 6’30 en compétition pour les films de fin d’étude.

L’école des Gobelins propose une formation en trois ans. La deuxième année et dans le cadre du festival d’Annecy, les élèves réalisent les petits génériques que l’on peut voir avant chaque projection. En troisième année ils produisent leur film de fin d’étude. Le thème est libre, sous contrôle de l’école, le film doit être en 2D ou 3D, la durée est relative au nombre de participants. Pour Les chiens isolés, ils ont réussi à convaincre l’école de passer de 2min à 6min. Il leur a fallu deux mois pour le scénario, ils en ont réalisé plus de 16. Rapidement ils se sont mis d’accord. Il y aurait un chien. La réalisation leur a ensuite pris 6 mois de décembre à juin. Chaque année l’école envoie les films de fin d’étude dans les différents festivals français et internationaux. Ils ont été sélectionnés à Annecy.
Le film de fin d’étude est à la fois un CV individuel et un outil promotionnel pour l’école. Contrairement à leurs camarades et parce qu’ils avaient déjà réalisé des films plus technique ils ont choisi de faire un film plus risqué professionnellement car privilégiant la narration. Avec ses nombreux plans fixes, l’animation est simple mais efficace. Ici pas de super héros sauvant le monde ni d’explosion mais une histoire « vraie ». Une histoire sur l’amitié. Une amitié ruinée par la paranoïa et surtout la bêtise.
En racontant cette histoire, ils ont puisé leur inspiration dans le réel, le leur et celui de films d’animation comme Valse avec Bachir, le cinéma des frères Dardennes, Shining de Stanley Kubrick, les documentaires belges de Strip-tease à Tout ça (ne nous rendra pas le Congo). Comme eux c’est les histoires qui les intéressent, on prend un morceau de vie, on suit des gens quelques temps et il leur arrive des choses tragiques, leur vie est bouleversée. Pour nous ce n’est qu’anecdotique quand ce n’est pas pathétique.

Break the Law of Silence, 2011, 1’30 en compétition pour les films de commande

Pour ce film ce n’est plus les élèves de l’école des Gobelins mais bien CRCR. Un an qu’ils ont quitté l’école et monté leur collectif. Ce film est une commande d’Amnesty International pour sa campagne le marathon des signatures. Trois histoires. Celle de Natalia Estemirova, défenseure des droits humains, enlevée et assassinée en toute impunité. Celle de Valentina Rosendo Cantù, agressée par des militaires et qui demande justice. Celle des 50 000 prisonniers du camp Yodok dont l’existence est niée, leurs droits bafoués.
Un sujet sérieux, traité avec respect mais sans démagogie, pour lequel ils ont fait le choix de mêler photos et animation.

Plus d’images et de vidéos :

Le site

Le blog

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.