> Mag > Hors Sommaire > Le vélo, c’est pour tout le monde

Le vélo, c’est pour tout le monde

mercredi 2 octobre 2013 par Catherine Bonne CC by-nc

Demandez à ceux qui ont voyagé à vélo, que ce soit deux jours, deux semaines, deux mois ou deux ans, de vous raconter leurs expériences …. et vous verrez leurs yeux briller.

Car le voyage à vélo, comme tous les voyages lents, est synonyme de rencontres, de découvertes, d’évasion et de liberté loin du stress des situations quotidiennes de travail et de vies trop souvent minutées.

Le voyage provoque une rupture et se pratique parfois après une rupture à la manière d’un chemin de Compostelle. Il oblige à lâcher prise sur tous ces éléments que nous cherchons toujours à gérer, comme le temps, les enfants, les collègues, et même la parole et le paraître. Tel un escargot et sa coquille, le voyageur ne transporte que l’essentiel et redevient vulnérable face aux éléments de la nature et … des véhicules à moteur.

Quand la route est longue, il se prend à méditer sur sa condition humaine d’esclave de la société de consommation et se promet de vivre autrement à son retour ! Et s’il est dans le besoin, en frappant à la porte d’un inconnu, il est bien souvent accueilli car admiré pour sa bravoure et son abandon temporaire de son confort matériel.

Pour tous les goûts

Mais qui sont ces étranges voyageurs dont la communauté grossit de jour en jour ? Des petits et des grands, des jeunes et des moins jeunes, des personnes porteuses d’un handicap, des chômeurs, des ouvriers ou des cadres sup’, des intellos ou des manoeuvres, de toutes nationalités.

Et pourquoi ont-ils choisi de voyager autrement ? Parce qu’ils ont un très petit budget pour leurs vacances, ou veulent prendre le temps de vivre en famille ou avec des amis, ou militent pour une cause humaniste, ou se sont lancé le défi d’y arriver.

Alors oui, le voyage à vélo est vraiment accessible à tous et pour chacun des solutions appropriées existent. Pour les non aventuriers, des voyages organisés ou un tracé sans surprise au bord d’un canal. Pour les moins sportifs ou les enfants, des voies vertes sécurisées et quasi-plates ou des vélos à assistance électrique. Pour des sportifs, les cols des Alpes ou des Pyrénées. Pour des gourmets, des restaurants à chaque étape. Pour ceux qui cherchent plus de confort que le camping, des gîtes ou hôtels. Pour ceux épris de grands espaces, des destinations comme l’Asie ou l’Europe orientale.

Autant de pistes à découvrir lors du forum du voyage à vélo.

Article initialement préparé pour la revue Silence

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.