> Mag > Musique > Les horizons de Jeanette

Pleins feux festival 2018

Les horizons de Jeanette

mercredi 22 août 2018 par Val de Sallanches CC by-nc

Lauréate du tremplin du Plein Feux festival de Bonneville , la jeune artiste chamoniarde Jeanette Berger n’avait finalement pas eu l’occasion de présenter son travail au public, du fait de l’annulation de la soirée où elle était programmée. Nous avons donc souhaité nous entretenir avec elle, en attendant l’occasion de la voir sur une scène dans la région.

Val : Cela fait des années que tu joues et écris de la musique. Que représente pour toi la sortie de ce premier album ?

Jeanette : C’est une sorte d’aboutissement, parce que même si j’ai fait deux autres disques avant (un EP 5 titres en 2012 et un 2 titres en 2015), le format album c’est… ce que j’achetais quand j’étais gamine, les albums des chanteurs que j’aimais bien ! Et puis c’est un format plus long, on a le temps de raconter une histoire, de dérouler les chansons comme on veut.

Par rapport aux nouveaux formats, comment tu gères le fait que les gens écoutent de plus en plus des morceaux isolés plutôt que des albums entiers ?


JPEG - 396.9 ko
Jeanette Berger - Entretien à la Micro-Brasserie@Chamonix
© Pierre Brac

Je ne m’en rends pas encore trop compte. J’essaie de me rapprocher de personnes travaillant dans ce secteur, pour mettre des stratégies en place pour trouver les oreilles à qui ça peut plaire. Sur mon album, certains titres n’ont rien à voir avec les autres, ce sont des univers divers, pop, soul, rhythm’n blues… C’est un peu particulier de se dire que les gens ne vont écouter qu’une seule chanson et j’arrive pas trop à me projeter là-dedans… S’il y a des gens qui découvrent un titre et ont la curiosité d’écouter le reste, c’est l’idéal !

Peux-tu décrire les sonorités, l’ambiance de ton album ?

On a commencé à jouer les chansons avec les musiciens, on les a travaillées en concert depuis deux ans. L’opportunité de faire l’album est apparue après. Pendant le travail en studio, on s’est rendu compte qu’on voulait donner une couleur assez brute, comme en live. Sur certaines chansons on s’est rapprochés du côté rhythm’n blues que j’aime beaucoup, le son des chanteuses soul et un peu à l’ancienne.

Vers quoi souhaites-tu justement te diriger à l’avenir ?

Sans aller vers du gospel pur, je voudrais travailler avec les voix d’autres artistes et aller de plus en plus vers la soul et le rhythm’n blues.

As-tu des envies de collaborations avec certains artistes ?

Alicia Keys, ce serait dans le domaine du rêve… même si ça fait un peu « cliché », ou André Manoukian pour tendre vers quelque chose de plus jazz.

  • Bear’s Towers + Jeanette Berger + Barely :
    le vendredi 28 septembre 2018 à 20h30 Atelier, Cluses

    Ouverture de saison de l’Atelier

    Soirée scène locale

    10€ / Gratuit (abonnés)

Portfolio

JEANETTE BERGER - In My Mind

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.