> Mag > Musique > Mabb et l’aconit napel

La relève d’l’aut’bord

Mabb et l’aconit napel

mercredi 2 mars 2011 par Mario la Framboise Pas de licence spécifique (droits par défaut)

La Framboise vous a encore une fois déniché un jeune de la relève d’l’aut’bord. Parlons maintenant d’herboristerie avec Mabb.

Vous connaissez-vous en herboristerie messieurs ? Non !? Alors, il est grand temps de prendre votre cours avec le charmant Mabb. Vous comprendrez que l’aconit napel. est peut-être un somnifère un peu trop fort pour vous (pire que l’arsenic qu’il disait) et vous connaîtrez la plante qui a tué Socrate ! Moi, je le sais, bien entendu.

D’accord, je n’ai pas suivi mon cours comme les autres au Mousse Café. Eh oui ! J’ai le regret d’avoir manqué le premier spectacle de la carrière de mon cher ami ! Mais ! … Il a quand même accepté de me faire un petit concert privé chez lui dans SON salon. Il y a bien des avantages à être journaliste !

Nous avons donc bu des tisanes, faites avec des plantes cueillies par nul autre que lui-même. Et assis en indien sur le sol, nous avons discuté de sa vie, sa carrière. Il m’a laissé écouter ses chansons dans un décor des plus calmants. Et dans une telle ambiance, permettez-moi de voler ces quelques mots de sa bouche : « La vie est belle ! »

Ce n’est sûrement pas ce à quoi vous auriez pu vous attendre en écoutant ses chansons. En effet, mis à part quelques exceptions, il aime généralement tuer ses personnages. Que ce soit dans des « Walt Disney Crash » ou tout simplement en bourrant ses invités d’aconit napel (vous en devinerez la pertinence du petit cours 101 au début), il aime nous faire plonger dans des univers plutôt sombres. Cherchant ainsi un certain équilibre dans sa vie.

Je vous invite donc à surveiller de près la lancée de cet auteur-compositeur-interprète à l’adresse suivante. Vous pourrez ainsi connaître ses prochaines dates de spectacles et fautes encore une fois d’être au Canada, vous pourrez au moins écouter ses chansons et regarder ses vidéos !

Portfolio

titre documents joints

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.