Accueil > Les auteurs > Melen Bouëtard-Peltier

Melen Bouëtard-Peltier

Articles de cet auteur (18)

  • Redonnons à Tex Avery sa juste place

    Cinéma

    Je ne connais pas d’œuvre de cinéaste qui, comme celle de Tex Avery, souffre à ce point d’être aussi familière, populaire, célèbre, et pourtant si méconnue. Tout le monde a déjà entendu le nom de Tex Avery, et tout le monde se souvient des cartoons qu’il a pu voir étant enfant, ces court-métrages de quelques minutes qui mettaient en scène des personnages tels que Bugs Bunny, Daffy Duck ou encore le mollasson Droopy. Pourtant, derrière l’image de petits dessins-animés pour enfants qui colle à la peau des cartoons de Tex Avery, c’est le caractère insolant et provocateur, profondément avant-gardiste et novateur, de son œuvre qui passe aux oubliettes.

  • Les ingrédients pour un festival réussi

    Cinéma

    Alors que la dernière édition du Festival international du film d’animation d’Annecy (FIFA, pour les intimes) s’est achevée il y a un peu plus de deux semaines, l’heure de faire les comptes est arrivée. Et encore une fois, le bilan est largement positif pour cette manifestation qui s’est affirmée comme un événement majeur dans le paysage du cinéma d’animation et plus largement du septième art. La question se doit alors d’être posée : quelle est donc la recette d’une telle réussite ? Après y avoir participé de l’intérieur à trois reprises, je pense avoir peut-être trouvé ce qui fait le charme et la magie de ce festival pas tout à fait comme les autres.
    Pour un festival aussi cool que celui d’Annecy, il vous faut...

  • Roman Polanski à l’Institut Lumière

    Cinéma

    Après un début de saison placé sous le signe de l’engagement avec Costa-Gavras, un festival Lumière qui a mis Martin Scorsese à l’honneur pour sa septième édition ; après nous avoir fait rire avec Billy Wilder et Claude Lellouch, voyagé avec Akira Kurosawa, l’Institut Lumière nous offre une nouvelle rétrospective, consacrée cette fois-ci à Roman Polanski. Au programme, vingt-et-un films, entre courts, longs-métrages et documentaires pour découvrir un cinéaste d’exception.

  • Le Retour au désert

    Spectacle

    Texte de Bernard-Marie Koltès adapté pour la sixième fois en un peu moins de trente ans, Le retour au désert se joue actuellement au théâtre des Célestins de Lyon, du 3 au 11 février. L’occasion pour le metteur en scène de donner une résonnance nouvelle à ce quasi-classique du théâtre contemporain ; car derrière cette pièce qui aborde les relations complexes et troubles entre la France et l’Algérie se dessine le portrait d’une République, celle post-Charlie, qui tâtonne et tente de retrouver ses fondements perdus.

  • Rencontre entre ars et technè au Musée des Confluences

    Cinéma

    Indifférence ou inspiration, haine ou fascination : quels liens ont pu unir et désunir l’artiste et la machine ? Quels rapports entretient l’art avec la machine ; c’est à cette interrogation, peut-être pas si évidente qu’il n’y paraît, que tente de répondre l’exposition temporaire sobrement intitulée « L’art et la machine », présentée au Musée des Confluences depuis le 13 octobre dernier. A l’arrivée, mission accomplie et bon compromis, entre esprit de synthèse et propos nuancés sur ces rapports complexes et équivoques. A découvrir pour les retardataires jusqu’au 24 janvier.

  • La mariée était en noir

    Cinéma

    Si je vous dis François Truffaut, d’aucuns me parleront immé­diatement de la Nouvelle vague, des Cahiers du cinéma, d’Antoine Doinel, voire de ses célèbres conversations avec le maître du suspens Alfred Hitchcock. Les premiers films qui vous viendront à l’esprit seront tout naturellement « Les Quatre Cents Coups », « Jules et Jim », « La Nuit américaine », « L’Enfant sauvage », ou « Fahrenheit 451 » pour ceux qui se souviennent que François Truffaut, c’est aussi de la science-fiction. Mais qui évoquera « La Mariée était en noir », film central dans sa filmographie, au cœur de ses thèmes de prédilection et pourtant si injustement oublié ?

plus ancien

Lui écrire

Envoyer un message