> Mag > Musique > Moscow Death Brigade, le meeting du lundi soir

Moscow Death Brigade, le meeting du lundi soir

mardi 8 mars 2016 par Saint Xavier CC by-nc

La Makhno ouvert un lundi soir ? Exceptionnel ? Oui, mais pas tant que cela si on s’attarde sur l’artiste présent le lundi 29 février : Moscow Death Brigade.

Comme son nom l’indique, le groupe vient de Moscou. Très orienté politiquement à gauche et labellisé « antifa » ce qui leur vaut bien des inimitiés qui se sont soldées dans le sang par le passé. C’était leur deuxième passage à Genève, sur cette même scène l’an dernier à même époque. Le hardcore/rap des moscovites en avait laissé plus d’un sur le carreau tellement l’énergie était débordante.


JPEG - 353.1 ko
Moscow Death Brigade - Makhno, 29/02/2016
© Denis Charmot

Bis repetita pour ce second acte, les 3 russes sont arrivés à leur habitudes en portant des cagoules ne laissant pas entrevoir leur visages afin de préserver leur anonymat dans leur activisme.

C’est donc sur une rythmique Hip Hop que le concert a commencé dans une Makhno qui s’est rapidement remplie. Les titres sont rappés mais la bande son est bien plus que Hip Hop, les guitares punks/metal viennent amplifier le message ultra politisé des russes. C’est d’ailleurs étonnant de voir une salle pogoter devant 3 lascars sans « band » live derrière.

Avec une batterie/guitare/basse, l’énergie de Moscow Death Brigade prendrait une ampleur monstre sur scène. Les moscovites ont passés tout leur répertoire pendant une bonne heure, dont le magnifique « Ghetto Blaster », hymne politique où pèle-mêle toute l’essence du groupe se retrouve : rap, graffiti, anti fascisme, hooliganisme, solidarité…

C’est le titre bien péchu « Here to stay » réalisé avec leurs amis rappeurs russe What We Feel qui est venu conclure cet excellent concert du « No one is ilegal tour 2016 » à Genève.

Portfolio

Makhno, le 29/02/2016 Makhno, le 29/02/2016 Makhno, le 29/02/2016

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.