> Mag > Musique > Nevraska

Nevraska

mercredi 2 décembre 2015 par Tom Rad-Yaute CC by-nc

Plein de monde ce soir-là à la Makhno – le restaurant frais, funky et d’extrême gauche liber­taire de l’Usine, pour un concert made in la Yaute avec Nevraska et We are the incredible noise.

JPEG - 202.6 ko

Hé, mais c’est qu’il y a une bonne sono, ici ! Tout à coup, le math/noise-rock des Nevraska prend de l’ampleur. On retrouve un peu de la profondeur du son de leur démo, le jeu de basse bien complet, ses accords sur les cordes aiguës en parallèle des cordes basses (Pascal utilise à la fois un ampli guitare et un ampli basse). Pareil pour les parties sur les toms, qui prennent une autre allure. Le set claque. Clairement le meilleur concert que j’ai vu d’eux. Ils auront même droit à un petit rappel.

Nevraska, c’est des mélodies sur le fil travaillées par des triturations noise, sur fond de rythmes trépidants. Je pensais à No Means No en les regardant (allons-y pour les références), pour leur capacité à mettre leur technique au service d’une musique finalement assez lisible.

J’espère qu’ils garderont ce côté abrasif, en tous cas… Ils devraient enregistrer leur album en mars prochain.

J’ai pas trop eu le le temps d’assister au set de We are the incredible noise (qui ont un nom qui claque, faut bien l’avouer). Chanteur très démonstratif et changements de styles abrupts, qui rappellent un peu certains groupes de Mike Patton (toutes proportions gardées, hein). Un style où t’as plutôt intérêt à être très bon…

Sur le retour, je suis témoin d’une fouille au corps, plus loin une avenue est barrée par des voitures de flics… ambiance état d’urgence… qui aurait clairement pu être un autre titre pour cette petite chronique de rien du tout.

Article initialement paru sur le blog haut-savoyard Rad-Yaute

Portfolio

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.