> Mag > Musique > Ni beau, ni vilain

Ni beau, ni vilain

lundi 8 avril 2013 par Alain Levy-Valensi CC by-nc

Sur la scène locale d’Annecy tout le monde ou presque a entendu parler des Beauvilain, et tout le monde ou presque a adoré le coté festif et très dansant de ce groupe ! Denis Beauvilain est de retour avec une formation solide et musicalement très au point. De retour car de nouvelles envies l’ont motivé pour nous donner encore plus de spectacle.

Mercredi 3 avril, je suis allé voir ce groupe presque nouveau appelé aujourd’hui Denis Beauvilain et j’en ai profité pour discuter avec Denis afin d’avoir quelques explications sur ce nouveau départ.

Avant de vous livrer quelques extraits de cette conversation, je me permettrai de donner mes impressions sur ce concert.

Ce que j’ai entendu ce soir-là, c’était une musique très au point, des musiciens parfaitement accordés, tous à fond pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Une musique qui reste festive et dansante, le public de ce concert ne me contredira pas, ils ont beaucoup aimé. Le plus, c’est quelques personnes rencontrées après le concert qui me l’ont soufflé, "on connaissait ce groupe mais on a découvert des textes que l’on n’avait jamais écoutés auparavant !" d’autres "c’est la première fois que l’on assiste à un concert de ce groupe, c’est super musicalement et de plus les paroles sont à la fois humoristiques et profondes, un brin de poésie décalée !"

Pour confirmer ces dires, voilà ce que dit Denis.

"Un moment compliqué"
"Un sonorisateur"
"Les musiciens"
"le nom du groupe"

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.