> Mag > Musique > Plus qu’un simple duo

Plus qu’un simple duo

samedi 15 décembre 2018 par Jean-Pierre Biskup CC by-nc

Le concert du Hà Nôi Duo (Nguyên Lê et Ngô Hông Quang) pour le festival "Un Moment de Jazz" à Chambéry a été une réussite, une merveille de fusion musicale. Retour donc en quelques mots et quelques images sur ce concert d’un duo qui est en fait plus qu’un simple duo...

Avant de commencer à parler du Hà Nôi Duo, quelques mots sur le lieu du concert et sur la première partie. C’était le jeudi 29 novembre 2018. Cela faisait un moment que je n’avais plus mis les pieds dans l’Auditorium de la Cité des Arts, une bonne salle de concert qui n’est pas assez utilisée si on compare à la Soute par exemple qui est dans le même bâtiment. En tout cas, belle et bonne acoustique dans la salle qui peut accueillir du monde. Le public est présent, certes ce n’est pas plein mais il y a quand même un public assez nombreux, attentif et enthousiaste à l’idée de voir le beau concert qui va arriver...

La première partie Ikui Doki a proposé une musique originale et inventive avec l’apport de différents instruments, notamment à vent, entre compositions et improvisations avec un esprit jazz, mais pas seulement. Bonne entrée en matière originale et créative pour une soirée qui est tout à fait dans cette thématique : la création et l’originalité...

JPEG - 177.3 ko
Hà Nôi Duo
© Sylvie Chareun Photographie

Le Hà Nôi Duo (Nguyên Lê et Ngô Hông Quang) entre sur scène... Un duo qui va faire monter crescendo l’intensité musicale. Ce qu’on a entendu sur disque est bien rendu sur scène, avec en plus le côté puissant du live. Nguyên Lê à la guitare excelle toujours avec tantôt ses sons célestes et planants, tantôt ses sons plus saturés, au gré de différentes compositions, reprises, et improvisations. Ngô Hông Quang quant à lui nous montre ses talents de multi-instrumentiste avec différents instruments traditionnels (divers instruments à cordes, guimbarde, etc...) et avec sa voix. Ainsi, on peut écouter musique instrumentale et musique chantée dans un concert où on sent l’hommage aux différents courants musicaux du Viêt-Nam. On sent également la rencontre entre musiques d’Occident (notamment jazz et rock) et musiques du Viêt-Nam. Nguyên Lê agit comme un véritable chef d’orchestre car non seulement il joue de la guitare, mais il utilise différentes boucles et programmations qu’il actionne via différentes pédales ou via son ordinateur. On a par moments vraiment l’impression d’écouter un grand ensemble de musiciens alors qu’on est face à un duo. On sent un grand travail d’arrangement, l’apport de nombreuses sonorités d’instruments et de programmations électroniques également. C’est plus qu’un simple duo. Très bon et beau concert qui se prolonge car le public en réclame plus... Mais toute bonne chose a une fin, et tout le monde pourra rentrer chez lui en ayant en souvenir un concert qui sort vraiment de l’ordinaire...

Pour finir, un extrait vidéo du concert

Crédit photo : Sylvie Chareun photographie Merci à elle pour ses belles photographies du concert....

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

Voir le seul commentaire

Les commentaires de cet article

  • Le 16 décembre 2018 à 18:03, par Sylvie En réponse à : Plus qu’un simple duo

    L’invitation lancée, connaissant les noms de ces musiciens, et vaguement les oeuvres de Nguyên Lê, je me suis sentie quasi privilégiée de pouvoir découvrir ce duo.

    Il n’est certes pas forcément si simple d’aborder ce type de formation musicale, tant par la compléxité des arrangements, que par la juxtaposition d’harmonies différentes. Les premiers morceaux sont surprenants à l’oreille, et pourtant, j’écoute, j’en oublie de prendre des photos, les sons se mélangent, s’entrechoquent et finissent par se marier. Il y a chez ses deux musiciens de la concentration, de la sérénité, de toute évidence, ils se sont bien trouvés !

    Je me suis laissée faire par leurs ondes musicales, et c’était .... bien !!