Accueil > Les auteurs > Tom Rad-Yaute

Tom Rad-Yaute

Tom Anel

Articles de cet auteur (22)

  • Robotnicka, synth-punk d’avant le synth-punk

    Musique

    Qui connait Robotnicka ? Ce groupe né, je crois, aux Tanneries de Dijon, dont ils ont fait trembler et danser les murs plus d’une fois et qui donne encore signe de vie par intermittence.

  • Diesel, 20 ans de punk-rock dans les yeux

    Musique

    Diesel, c’est le punk-rock vu de l’intérieur. Un road-movie dont l’idée a lentement germé dans l’esprit de David Basso, alors qu’il accompagnait, photographiait et filmait certaines des formations marquantes de la scène des années 90. Travail titanesque d’archivage, d’interviews et de montage pour arriver à un film qui capte à la fois la vie quodienne de ces groupes et sonde les questionnements et débats qui les traversent. En prévision de la projection de ce film à la MJC de Reignier le 23 décembre, nous avons posé quelques questions au réalisateur.

  • Toujours un peu plus loin, Korto

    Musique

    Korto continue donc sa folle équipée et passe même à la vitesse supérieure avec ce premier album sorti le 17 novembre. Un disque qui a de l’allure puisque le trio haut-savoyard a le bon goût de coopérer avec un artiste graphique, Chufy, qui réalise la pochette. Ils l’avaient déjà fait d’ailleurs pour l’artwork de leur premier 7", lui aussi très réussi.

  • Le punk est un jeu d’enfant

    Musique

    Pas de pitié pour les bambins ! Pouët a mené son concert au Brise-Glace pied au plancher, devant un public enthousiaste où la parité enfants-adultes était parfaitement respectée.

  • Truc de dindes

    Musique

    Tu peux en penser ce que tu veux, mais la vie réserve parfois des surprises. Comme ce groupe – New Bomb Turks – , dont tu n’avais en tout et pour tout que le souvenir lointain d’un album sur une cassette copiée et d’un article dans feu le fanzine Violence, refaisant surface sans crier gare. Et le pire, c’est qu’il y avait une bagnole pleine de fins esprits – en fait il y en avait même deux – prêts à faire le trajet d’Annecy jusqu’à Lyon pour aller voir si ça en valait la peine.

  • Shellac sera toujours Shellac

    Musique

    Tu vois, frère, c’est simple. Il y a deux types de noise-rock. Celui qui procède par accumulation, de couches de bruits, de distortion, de larsens. Tu peux mettre Unsane, Sonic Youth et tout le shoegaze et le grunge que tu veux dans cette catégorie. Et puis, il y a celui qui au contraire opère par démembrement, par dérapage rythmique controlé. Sec, percussif. Chirurgical. Et, de ceux-là, Shellac est le pape, l’épitome depuis plus de vingt ans.

plus ancien

Lui écrire

Envoyer un message