> Mag > Musique > Will Barber, force tranquille

Un concert aux confins du rock, du blues et aux sonorités venues du Mississippi

Will Barber, force tranquille

mardi 9 avril 2019 par Sylvie Chareun CC by-nc

Will Barber a été révélé au grand public grâce à l’émission de télé-crochet The Voice, et il était temps pour nos oreilles !
Une sacré pépite musicale, jusque là partagée avec ses proches, ses fans de la première heure et la rue ! Comment a t’on pu passer à coté de ce pur talent ?

Dans la file d’attente à l’entrée de la salle de spectacle de l’Espace Culturel Jean Blanc, à La Ravoire, je me dis que je n’ai jamais vu autant de barbes dans un public !!

Je reconnais plusieurs musiciens et chanteurs/chanteuses, venus découvrir ou re-découvir Will Barber en live. Certains me disent venir de loin, du sud de la France. Le public est au rendez-vous et ne doute pas un instant de passer une très bonne soirée, je sens de la joie, une certitude pressée.

Ils ont raison, et ce concert me restera au fond du cœur, une onde de plaisir audio-visuel heureusement prolongée par le vinyle dorénavant en bonne place chez moi.

Puissance et humilité. Un blues plutôt rock, une sorte d’acier ciselé, poli et doux.

Le trio est installé en ligne, le batteur n’est pas à l’arrière, mais sur le coté, et je trouve cette configuration très agréable, non seulement pour nous, mais aussi pour lui, les batteurs étant souvent relégués au fond, peu éclairés et presque oubliés...
À la basse : Rico Blanc, à la batterie : Olivier Raynaud

JPEG - 740.5 ko
Rico Blanc, Will Barber, Olivier Raynaud - Espace Jean Blanc@la Ravoire, (...)
© Sylvie Chareun

Tout au long du concert, on perçoit l’humilité de Will Barber, il semble presque étonné de l’accueil du public, c’est pourtant mérité, largement. C’est fluide, évident, on en veut plus, beaucoup plus.
Une voix puissante et rocailleuse par moments, aux intonations voyageuses à travers blues, folk/country, rock et bayou, avec des cassures qui renforcent encore ces sensations. Un timbre singulier, une profondeur, un chant qui vient du cœur et d’ailleurs.

Les changements de guitare sont fréquents, comme pour nous donner la meilleure vibration, celle qui ira avec les paroles et le message à faire passer. Et ce choix tout personnel de certains modèles, joués à plat sur les genoux (lap-steel), donne un son si particulier qu’il nous emporte le cœur et l’âme en un instant...

Les morceaux se succèdent et le public manifeste bruyamment son plaisir, il y a beaucoup de rires aussi, les 3 compères sont « comme à la maison », il s’amusent. Les facéties du batteur [1] et les sauts du bassiste égayent la galerie et provoquent des éclats de joie sur scène également. Batteur qui d’ailleurs cogne comme un champion, sans nous éclater les tympans pour autant.

Ce trio fonctionne ! Les réactions de chair de poule à certains moments du concert ne mentent pas. Une sacré claque !
Le set alterne chansons très rythmées et breaks de ballades bluesies tendres et puissantes interprétées par le seul Will Barber et sa guitare.

Le rappel partagé avec le public sur la reprise très réussie de « Another Brick in the Wall » [2], la présence du trio qui a patiemment signé CD et vinyles, tout en souriant pour les selfies, et distribuant bises et accolades, rires et écoute attentive de nos impressions de concerts, tout a contribué à me faire passer le meilleur moment musical jusqu’à présent, de cette année en cours.

Au sortir du concert, je n’ai qu’une expression qui me vient, pardonnez la familiarité : « oh la vache ! »
Moi, je recommence volontiers !

Will Barber - Concert La Ravoire - 5 avril 2019
Le rappel du concert de Will Barber à La Ravoire.....
Reprise de "Another brick in the wall"

Notes

[1joke presque privée, promise au batteur

[2Issue du onzième album studio du groupe britannique de rock progressif Pink Floyd : The Wall

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.