> Mag > Musique > Labor improbus omnia vincit

Panic Openair 2016

Labor improbus omnia vincit

mercredi 7 septembre 2016 par Saint Xavier CC by-nc

En marge de la seconde édition du Panic ! Openair Festival, Xavier Lopez [1] a pu échanger avec le groupe Alea Jacta Est. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce projet.

Avant de parler de l’actu d’AJE, peux tu nous dire quelques mots sur le Panik Festival de St Félix (74) que vous avez retourné en juillet ?

Eh ben c’était assez particulier puisqu’on est tombé en panne sur la route, on a du louer un camion de déménagement pour trimballer le matos et le merch ainsi qu’une fiat 500 pour prendre les membres restants, le camion ne comportant que 3 sièges héhé !

Donc c’était un peu le speed car évidemment ça nous a beaucoup retardé, mais franchement on a bien géré et on est arrivé juste à temps, l’orga nous a gentiment décalé pour pas qu’on joue direct en arrivant sinon ça aurait été un peu compliqué..
Le concert s’est plutôt bien passé, c’était cool ! On était crevé donc ça a pas du être notre meilleur show, loin de là mais on a kiffé ! En espérant que ce fut pareil en face.


JPEG - 1.3 Mo
K s Photography Alea Jacta Est Panic Fest 1

L’an dernier vous étiez à Chambéry au Brin de Zinc, l’année d’avant au Birthday Festival à Annecy pour votre première date dans la région. On vous a adopté en Pays de Savoie ou quoi ? Comment ressens-tu la scène Hardcore de cette région au vu de vos nombreuses tournées dans l’hexagone ?

Disons que tu nous as adopté, à Chambéry l’orga s’était fait la malle souviens toi ahah ! Donc non on a pas trop de public en Savoie comparé au reste de la France, jusqu’à présent notre meilleure date était le Birthday Festival (bon boulot man !) et la scène en Savoie je ne la connais pas du tout..

Donc je vais pas parler sans savoir car je connais Parjure mais je crois qu’ils sont pas tous de Savoie, enfin ils sont pas loin en tout cas. Sinon franchement je suis à la ramasse je connais rien de plus en Savoie à part toi en orga, Parjure en groupe..

Le groupe vient de fêter ses 10 ans d’existences, c’est pas rien ! Vous avez un paquet de tournée à l’étranger à votre actif : Espagne, Portugal, Russie, Indonésie... prochainement les Balkans mais au final seulement deux album dans les bacs ? Comment expliques tu cela à l’approche de la sortie de votre 3nd opus "Dies Irae" quand on sait que "Jul" sort un album tout les 3 mois sur le net !!! Plus sérieusement, vous êtes des feignasses ?


JPEG - 1.4 Mo
K s Photography Alea Jacta Est Panic Fest 5

En fait on compose pas vite mais on a quand même sorti une démo en 2007 et un split CD en 2008 puis 2 albums en 2010 et 2014 effectivement. Disons qu’on est à l’époque où tout va très vite mais 2 à 3 ans entre 2 albums je trouve pas ça non plus choquant.. Enfin dans tous les cas on est un peu lent héhé.

Comment présenterai tu Dies irae à tes fans qui on poncé Gloria & Vae victis ?

Alors ça reste la même ligne directrice, mais celui là va un peu plus vite, y’a moins de breakdowns, ça veut pas dire que c’est calme car on a mis l’accent sur pas mal de trucs plus énergiques, donc des BPM plus rapides mais ça bagarre quand même.

Bon, on sait tous que vous avez pas fait "Latin" au collège alors pourquoi vous nous les cassez à devoir chercher sur google ce que cela veut dire ?



    Aperçu du catalogue d’Useless Pride

    - Real Deal (Hardcore / Tours) ils sont là depuis un moment maintenant, c’est du Backtrack mélangé à du Real Talk, leur nouvel album arrive en Septembre et il va taper fort.
    - The Great Divide (modern hardcore / Paris) pareil ils sont là depuis quelques années maintenant, c’était entre Comeback Kid et Defeater et là ils prennent un virage un peu plus Modern Life Is War le prochain disque risque de surprendre.
    - Get The Shot (Thrash hardcore / Quebec CANADA), eux ce sont des machines de guerre, 2 tournées européennes par an, ça bouge à fond, c’est entre Municipal Waste et Down To Nothing, très énergique, hyper maitrisé et super efficace.
    - Above This Fire (Metalcore / Cleveland USA), un vieux groupe du milieu des années 2000, ils se sont reformées c’est du metalcore avec de grosses influences à la comeback kid, donc des riffs de Unearth avec des gros choeurs, à écouter !
    - Seekers Of The Truth (oldschool hardcore / Lyon), des vieux routards du hardcore français, le dernier album est vraiment abouti et résume la carrière, y’a du NYHC, du oldschool, ça va vite et bien.
    - Kids Of Rage (Modern Hardcore / Barcelona ESPAGNE), les plus jeunes du label, une grosse tuerie en live, ça sonne Comeback Kid, ça a rien inventé mais ça fait grave le boulot là où Comeback Kid justement ont vachement changé d’horizon.
    - Spirits (Oldschool Hardcore / Boston USA), les derniers arrivés, des anciens de la scène de Boston, groupe straight edge, compos super novatrices pour du oldschool hardcore, pour les fans de Champion et Test Of Time, ce sont des tueurs en live aussi et ils sortent un million de morceaux par an, des usines à tubes...

    Le label organise le Useless Festival dans plusieurs ville de France

Alors moi j’ai fait Latin ahah, les autres je sais pas mais dans tous les cas on a toujours pris le parti de garder des liens avec le nom du groupe, que ça soit dans l’environnement graphique (pas tout mais une bonne partie est inspirée de la Rome Antique), dans les thématiques de chansons ou dans les noms d’albums par exemple. Je te laisse aller chercher la signification !

Derrière AJE, il y a Useless Pride "votre label" mais pas que, c’est quoi la motiv en faite c’est :

1) En fan de Booba, vous vous êtes dit avec qu’avec Tallac records qu’il a crée, il a des Bentley et vit à Miami donc la vie, la vrai
2) Vous êtiez tellement mauvais que vous aviez honte de présenter une démo à un label ?
3) Personne voulait de vous donc fallait le créer pour exister 4) Plus moyen de frauder la carte 12/25 pour monter à Paris et présenter le bébé à Universal ?

Réponse 3 ! Il nous manquait des financement donc j’ai mis des billes persos en prenant ce nom pour boucler le financement et ensuite j’ai pris goût à tout ce qu’il se passe de l’autre côté du rideau, tout ce qui est dans l’ombre et qui fait qu’il y a des groupes qui peuvent faire des concerts un peu partout dans le monde. C’est maintenant une bonne partie de mon taf et le projet le plus intéressant que j’ai eu jusqu’à présent, couplé à Alea Jacta Est, ça équivaut à pas mal de décennies d’éducation nationale en terme d’apprentissage de la vie.

Bon, pour terminer, est ce impératif de faire moins d’1,70m pour jouer dans Alea ?

Ah je crois que je suis le seul en dessous des 1,70 ahah !
Mais on est effectivement 3 à pas en être loin !

Labor improbus omnia vincit signifie « Un travail acharné vient à bout de tout. », ce qu’on souhaite au groupe.

Notes

[1organisateur du Birthday festival

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.