• Rip it up and start again

    Musique

    Je suis installé devant une peinture de Luigi Russolo dans un musée du nord de Londres « The Estorick Collection » lorsque ma femme m’appelle pour me dire que mon groupe préféré, The Fall joue ce soir-là le 5 décembre 2012 au Islington Assembly Hall à Londres. Deux heures plus tard, je suis devant l’entrée de ce qui me semble être une salle des fêtes de province pour l’un de mes meilleurs concerts de punk rock « a wonderful gig ».

  • Les déracinés, une saga

    Écrits

    J’entendais parler depuis un moment du roman Les déracinés de Catherine Bardon. je me suis donc lancée dans ce pavé qui suit la destinée d’Almah et Wilhelm, un couple juif autrichien vivant à Vienne, avant la Seconde Guerre Mondiale et qui voit son pays changer sous l’influence néfaste du nazisme.

  • Capturne et Slift font décoller le Brise glace

    Musique

    Il aura fallu toute la détermination de l’équipe du Brise glace d’Annecy pour ne pas jeter l’éponge et faire aboutir ce concert de Slift. Après un report de date, un changement d’horaire dû au couvre feu et la défection, l’un après l’autre et bien malgré eux, des deux groupes de première partie initialement prévus.

  • Maison de Terre

    Musique

    Révélée au grand public grâce à la série "Dix pour cent", la comédienne et musicienne Stéfi Celma revient à sa première passion : la musique. "Maison de Terre" propose une musique douce et mélodieuse qui fait voyager entre chanson française et musique des îles. De la chaleur et de la lumière qui font du bien avec une belle musicalité.

  • Highlines, Foehn Trio prend de la hauteur

    Musique

    par Anatholie

    Leur concert sur les hauteurs de l’alpage de Charamillon lors du Festival CosmoJazz 2017 avait eu un écho sur notre mag. Le trio rhônalpin revient en 2020 avec un nouvel album. Une étape de plus dans le cheminement de cette cordée, qui mêle toujours harmonieusement instruments acoustiques et électroniques, dans une formule élégante et vivante.

  • La discrétion

    Écrits

    J’aime beaucoup Faïza Guène et je me suis ruée sur son dernier roman. J’avais adoré son premier roman Kiffe kiffe demain, j’en garde d’excellents souvenirs.
    Je me suis donc plongée avec plaisir dans ce nouvel opus qui retrace le parcours de Yamina, maman exilée à Aubervilliers depuis les années 80.

  • Voir aussi…

    The Prize au BDZ | Hub, la tête et la main | À la pêche aux instruments ! | La guitare est en deuil | J’irai mourir dans les Carpates .... | La BD dont vous êtes le héros