• Et c’est ainsi que Coilguns est grand

    Musique

    Une plateforme en chantier, à la tombée du jour, au bout d’une jetée sur le lac Léman soufflée par des bourrasques annonciatrices de la tempête à venir. Grande ambiance pour le hardcore mutant de Coilguns.

  • Monastère sonique

    Musique

    Retour sur la prestation intense des Psychotic Monks, au Brise-glace, lors d’une soirée triple affiche réjouissante, entre le kraut rock supersonique(sic) des Korto et le brit rock éclectique des MNNQNS.

  • The Young Gods, l’âme des sons

    Musique

    Ce vendredi 20 décembre 2019, Le trio fribourgeois de rock électronique « The Young Gods » a célébré la fin de leur tournée européenne anniversaire « 35 ans de carrière » en rentrant chez eux en Suisse. « Come back home » annonçait la presse locale pour ce concert de pleine lune à Fribourg. Ce nouveau gig constituait un événement à ne pas manquer pour les fans de toujours dans ce lieu historique qu’est le Fri-son.

  • Manuel d’éducation punk

    Écrits

    Probablement la meilleure trouvaille de l’année et le cadeau idéal pour vos amis punks ! Dans cette parodie des manuels d’éducation "vintage" nous suivons une famille bien propre sur elle dans différents épisodes de la vie quotidienne.

  • Izïa Higelin, la belle éclectique

    Musique

    À la Belle Electrique ce 5 décembre, en accueillant Izïa, l’atmosphère l’était… Son album Citadelle sorti depuis quelques semaines à peine et déjà les paroles sont sur toutes les lèvres d’un public totalement sous le charme. Quelle énergie !!!

  • MNNQNS, les british de Rouen

    Musique

    Vous avez certainement buté sur la prononciation du nom de ce groupe : MNNQNS c’est « Mannequin » sans les voyelles. Mais qu’est-ce que c’est ? Sous ce nom un peu obscur se cachent quatre Rouennais qui signent un premier album corrosif après quelques années d’attente.

  • Voir aussi…

    Le petit Poucet et l’usine à saucisses | United Guitars, l’album guitare ! | Coilguns, à contre temps | Zippy (sans) Limit(es) ! | Une Touche D’Optimisme, sans langue de bois | Plaisir non coupable