> Mag > Musique > Paléo en mode celtique

Paléo Festival 2016

Paléo en mode celtique

jeudi 28 juillet 2016 par Isa Guignet CC by-nc

Cette année, le Paléo Festival s’est mis aux couleurs des pays celtes, laissant « chant » libre aux cornemuses, flûtes et accordéons.

JPEG - 76.6 ko
The real McKenzies

Chaque année, le Paléo Festival qui se déroule sur la plaine de l’Asse au nord de Nyon accueille une région différente du globe pour son Village du Monde, lieu dédié à la découverte d’ailleurs. Océanie, Afrique, Amérique Latine, Orient. Tout y passe. Pour cette 41ème édition, le festival s’est mis aux couleurs des pays celtes, invitant donc les spectateurs à découvrir aussi bien la musique celtique que les plats typiques des pays impliqués : Irlande, Ecosse, Pays de Galles, Cornouailles, Bretagne et encore l’île de Man.

Force et puissance, c’est ce qui se dégage indéniablement des paysages, des plats et du caractère de ces pays. À l’image des peuples ancestraux qui y vivaient. Et la musique n’est pas en reste. Pour preuve, le concert des « The Real McKenzies », le dernier soir, où les musiciens vêtus de leurs kilts sur les hanches et leur bière non loin d’eux, ont ravivé le public. Avec leur musique joyeuse aux sonorités punk, les six canadiens ont fait danser le public, qui n’a pas hésité à démarrer ce que l’on nomme un « circle pit », danse où les participants courent en cercle au rythme rapide et agressif de la musique.


JPEG - 92.8 ko
Sharon Shannon

Les Red Hot CHilli Pipers ont séduit un grand nombre de fans de la musique celtique, et déçu tous ceux qui avaient mal lu l’orthographe du nom, s’attendant à recevoir le légendaire groupe de rock américains auteurs du tube Californication. Ces quelques mâles écossais ont su attirer la foule avec leur fougue et leur musique celte teintée de rock qui revisite avec brio les tubes de grand noms de la musique, tels que Muse, Coldplay ou encore Avicii.

Quant à Carlos Nunez, venu directement d’Espagne, il a su emporter le public avec lui en sublimant à merveille sa gaita, cornemuse originaire de Galice. Cette région celtique est riche en musique traditionnelle aux sonorités celtes. L’artiste a ainsi emmené le public de Paléo avec lui, au travers d’une flûte envoûtante et de cornemuse dynamique et vibrante. À noter que le nouvel album de ce multi-instrumentaliste aura de quoi séduire à sa façon de mélanger traditions celtes et musique actuelle.

Et enfin, même si les hommes dominent largement la musique celtiques avec leur kilt et leur virilité débordante, les femmes ont de quoi se faire entendre également ! Sharon Shannon l’a bien prouvé avec son Irish folk’n’accordéon. La star de la musique irlandaise traditionnelle a séduit le public avec sa voix, mais également sa musique joviale qui emporte tout amoureux des sonorités celtes. Une chose est sûre, l’Irish Spirit se faisait ressentir durant ce concert qui a rempli le Dôme de monde !

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.