> Mag > Musique > Retour à la Source, entre Hexagone et Belle Province...

Retour à la Source, entre Hexagone et Belle Province...

lundi 24 octobre 2016 par Denis Bouteillon CC by-nc

Associant l’ancien et le nouveau monde, la Source proposait ce jeudi 13 Octobre une soirée franco Québécoise placée sous le signe de la chanson rock.

En première partie Salomé Leclerc visiteuse de la Belle Province et chef de fil du nouveau son rock Québécois nous a présenté un mix de ses deux premiers albums. Sans conteste un trio efficace, solide, soudé autour de son égérie, porté par une batterie métronomique et obsessionnelle, une basse répétitive, nerveuse et musclée, le tout encadrant une guitare et une voix aériennes, légères et éthérées. Toute la force de ce trio réside d’ailleurs dans ce contraste détonnant entre une assise rythmique simple et puissante à la limite de la lourdeur et des mélodies et vocaux tirant en permanence vers l’épure et la légèreté la plus extrême, à la façon d’une succession de tableaux d’un noir intense parcourus çà et là de touches et d’éclairs de lumière. Une musique torturée au diapason de ses textes sombres comme autant de chansons aux ambiances grises et froides laissant transpirer de longs hivers glacés. Une musique enfin à la tension permanente électrique et palpable toujours retenue jamais libérée, celle d’un amour lointain et désenchanté désormais aux abonnés absents.


En seconde partie, issue d’une géographie plus hexagonale, Radio Elvis autre trio et tête d’affiche de la soirée nous plongeait avec bonheur dans son univers musical à la fois précieux et tout aussi sombre.


JPEG - 190.4 ko
Radio Elvis - La Source, Fontaine
© Lionel Fraix

Adepte d’une poésie rock incandescente magnifiée par un son puissant aux effluves sonores dévastatrices et servie par une voix somptueuse et rock à souhait ce trio subjugue et le public ne s’y trompe pas qui répond largement présent autour de la scène. Un combo tout entier organisé autour de son leader et chanteur charismatique avec des compositions originales qui ne sont pas sans rappeler Noir Désir, Alain Bashung ou bien encore Feu ! Chatterton.

Avec Colin Russell percussioniste aux rythmiques puissantes jonglant (avec talent) entre batterie et claviers, Manu Ralambo bassiste et guitariste lumineux au jeu lyrique et inspiré, entourant un chanteur et guitariste Pierre Guénard véritable bête de scène Radio Elvis, dans une remarquable débauche d’énergie, enchaîna titre sur titre deux heures durant.

A l’évidence Radio Elvis est un groupe de scène et gagne à être vu autant qu’entendu car il semble véritablement prendre toute sa dimension en concert avec un son beaucoup plus électrique et rock’n’roll, "brut de décoffrage" et débridé que ne laissait supposer leur album.

Au final une superbe nouvelle soirée dans une salle désormais incontournable où l’éclectisme et la qualité de la programmation ne se dément heureusement pas d’année en année.

Photos prise pas Lionel Fraix, lors du concert à la Source (fontaine,38)

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.