> Mag > Cinéma > Elliott Kajdan

Rencontre de festival

Elliott Kajdan

jeudi 7 juin 2012 par Amandine Crey CC by-nc

freelance graphic designer, compositeur, directeur

Pour sa première fois à Annecy, Elliott Kajdan est plutôt satisfait, c’est même mieux que ce qu’il imaginait. Il a rencontré du monde, pas mal de professionnels, revu des amis, d’anciens collègues qui travaillent maintenant pour les studios Pixar à San Francisco et bien sur il a vu des films car il n’a plus vraiment le temps de se tenir au courant des nouveautés de l’animation. La sélection le laisse sceptique. De très bons films, frais, originaux et d’autres il ne comprend pas trop, est-ce pour faire grand public. En tout cas, il aurait bien aimé en voir plus mais il n’est pas très bien organisé et est musicien. Il se produira vendredi 8 juin à Berlin à la Dudes Factory. Son groupe The Dead Pirates, créée il y a deux ans par l’illustrateur Mcbess, propose un rock lancinant comme celui des Spoon ou des Queens of The Stone Age.

Mais revenons à l’animation, enfant, il déménage souvent, perd ses amis alors il regarde plein de films et surtout avec des effets spéciaux. Il aime cette magie. Plus tard, il rencontre des animateurs qui lui parlent du métier, des différentes possibilités, des écoles. Sa famille le soutient, il fait une prepa pour apprendre à dessiner car s’il maitrise le virtuel, les logiciels, il est moins à l’aise avec un crayon. Il réussit le concours et suit les cours de sup infocom de Valenciennes pendant quatre ans (cinq ans aujourd’hui). Après il fait des stages puis rentre chez WIZZ, une agence de postproduction parisienne.

Aujourd’hui il travaille en freelance. Il fait essentiellement du compositing, c’est l’étape finale d’un film d’animation ou autre qui consiste à retoucher les images de sources différentes pour qu’elles fusionnent. Il travaille par projet plusieurs mois puis passe à un autre. Le mieux, travailler sur les clips malheureusement il n’y en pas souvent. En ce moment il travaille sur un film en 3D, il aime toujours cette magie qui bluffe les gens, les fait s’interroger sur les comment de la création animée.

Son coup de cœur du moment est un vieil appareil photo Nikkormat acheté sur une brocante à Miami il y a quelques semaines.

Portfolio

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.