> Mag > Arts > Femina Monumenta, inédit.

Femina Monumenta, inédit.

mercredi 8 juin 2011 par Franz Narbah Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Lorsque Christophe Brun propose à Chantal Mélanson de réaliser spécialement pour elle son projet Femina Monumenta, la chose semble anachronique.

Pourtant, c’est à cette rencontre improbable que nous convie ce mois-ci la galériste.

Six sculptures de Christophe Brun.

Des empreintes photographiques de corps féminins enchâssées dans des sarcophages de métal noir. Crucifiées, ritualisées.

Six œuvres seulement, mais d’une grande présence, irisées par des lumières noires de néons et rétro éclairées de jaune.

Christophe Brun est un artiste qui plonge son corps dans la vie comme un pinceau.

C’est un étrange artiste que celui-ci. Loin de théoriser, il s’étonne que ce qui naît de ses mains.

Cette série n’est pas l’aboutissement d’un cheminement. C’est une expérience de plus dans le parcours atypique et presque chaotique de ce visionnaire. Le besoin de fabriquer le ronge de l’intérieur. Il a tâté de tout : photographie, chanson, dessin, cinéma, sculpture, installations, vidéo. Sa vie jusqu’ici s’est écrite comme une biographie romanesque : pas d’école d’art, petits boulots, passages à vide vertigineux.

A presque 40 ans, il n’a encore que peu exposé.
Deux passages à L’Arteppes, deux cartes blanches données par le photographe Éric Bergoend, le Forum expo de Bonlieu, une galerie à Genève.

"Je prends un risque, je fais mon boulot, je ne peux pas m’en empêcher" déclare Chantal Mélanson.

Géniale erreur : quatre œuvres sur les six sont vendues à l’heure où nous écrivons ces lignes. Et c’est juste. Car la pertinence du travail saute aux yeux. Même s’il est bien difficile de déterminer de quelle pertinence on parle.
Idéal féminin, vertige de l’existence, croyance et fascination, blasphème, révélateur, fixateur, passion.

L’homme est agréable, il donne tout et réponds sans chichi à toutes les questions, avec une malice dans l’œil et sans aucune prétention. Il s’envisage, fragile humain parmi les autres. C’est probablement cette modestie qui lui permet d’atteindre avec une telle certitude le grandiose.

Cette série, réalisée spécialement pour Mélanson est la dernière facette d’une grande variété de tentatives très différentes que nous vous invitons à découvrir sur le site de Christophe Brun.

Étrange diversité d’un artiste venu de nulle part ; et ne dites pas comme un ami croisé ce matin "Ah bon ! il est d’Annecy lui ?".

Auto bio-bibliographie de Christophe Brun, artiste, par lui-même (1ère partie).

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.