> Mag > Musique > Le Concert de Björk aux Nuits de Fourvière

Le Concert de Björk aux Nuits de Fourvière

jeudi 5 juillet 2012 par Alexandre Noyer CC by-nc

Je suis allé voir le concert de Björk samedi dernier à Lyon. D’abord laissez-moi vous parler du cadre des Nuits de Fourvière.
Tous les ans, à Lyon, pendant un mois, le théâtre antique romain de la colline de Fourvière est investi par une horde de spectateurs qui viennent voir chaque soir un artiste différent : soit de la musique, soit un spectacle de théâtre, du cirque ou autre...

Nous sommes donc dans un théâtre romain antique :
un hémicycle tout en pierre au milieu de ruines romaines.
La scène se trouve donc tout en bas, ce qui fait que où que vous soyez placé vous voyez très bien.
De plus le lieu étant éloigné des lumières de la ville de Lyon, quand la nuit tombe ça devient magique.

Passons à la partie pratique.
Quand j’ai appris que Björk allait faire une tournée pour son nouvel album
"Biophilia" et qu’elle passerait en France je me suis dit : “il faut absolument que je la voie“.

Il y avait 2 dates en France : Nîmes et Lyon (3 jours après).

Le choix était vite fait : c’était Lyon (qui plus est, je connaissais le cadre idyllique de Fourvière pour y avoir déjà vu un concert, et son côté intimiste (4200 places max).

J’ai motivé quelques amis afin qu’on y aille ensemble dans une voiture (4 personnes en tout ).

J’ai guetté la date du début de la vente des billets pour être sûr d’en avoir.
Le Vendredi 26 mars à 11h.
Malheureusement, en 30 minutes tout était vendu et je n’en ai pas eu.

Je me suis quand même inscrit sur la liste d’attente de la billetterie de Fourvière (sans vraiment y croire) en demandant pour 2 places, de peur qu’ils ne me rappellent jamais si j’en demandais 4...

Puis j’ai guetté les sites de vente en ligne (le bon coin,ebay).

Certains billets n’ont pas tardé à ressurgir à 3 fois le prix...
Sans commentaire.

J’ai donc attendu quelque temps la bonne occasion.
Et finalement, la billetterie m’a rappelé pour dire qu’il y avait 2 places disponibles si je le souhaitais...
Super, en voilà 2, il ne m’en restait plus que 2 à trouver...

Je me suis aussi inscrit sur le site de fans français de bjork www.bjork.fr
et j’ai posté une petite annonce qui disait que je recherchais 2 places et finalement, j’ai réussi à en avoir 2 dont la dernière quelques jours avant la date du concert ...Ouf...

Entre temps j’ai vu que Björk avait annulé quelques dates à cause d’un nodule à la voix et j’ai craint qu’elle n’annule celui de Lyon mais elle l’a conservé tout en allégeant sa tournée.
(pause de 1 mois (de mai à juin), puis en gros 1 concert sur 2 annulé pour reposer sa voix).

Le concert initialement prévu à 22h à Lyon a été avancé à 21h.
Il n’y avait pas de 1ere partie et selon le staff, c’était pour éviter la fraîcheur de la nuit pour préserver la voix de Björk... Soit.

Nous partons d’Annecy et arrivons à Lyon sans encombre.
Reste à traverser la ville, ce qui n’est pas une mince affaire, si bien qu’en arrivant à Fourvière il n’y avait plus de places de parking et qu’il a fallu redescendre la colline.

En passant devant la place Saint-jean (dans le vieux Lyon, c’est une magnifique place tout en pavés, avec d’un côté la cathédrale Saint-Jean et au-dessus on voit la basilique de Fourvière et la petite tour Eiffel ), on voit qu’il y avait un funiculaire qui montait à Fourvière.
Comme il était déjà 20h30, on s’est dit : "On se gare ici et on prend le funiculaire".

Arrivés devant le funiculaire, on voit un panneau qui dit qu’il est gratuit si nous présentons les places de concert pour Björk...
Super, la prochaine fois je lirai sur le site des Nuits de Fourvière la rubrique (comment accéder au site...)
www.nuitsdefourviere.com

Arrivés là-bas à 21h, on découvre le site (super chouette), pas le temps d’aller aux toilettes ou de boire un coup, on y va direct dans l’arène...

Il y avait moult jeunes bénévoles pour placer les personnes.
Debout dans fosse ou assis sur les marches de l’hémicycle.

On nous dit en arrivant :"il n’y a presque plus de place sur les marches mais vous pouvez aller dans la fosse".

Ok, on part pour la fosse mais voyant le regroupement de gens debout dans le genre boîte à sardines, et n’ayant à nous 4 qu’une taille moyenne de 1m70, nous nous sommes dits : tant pis on va essayer de monter sur les marches....

Il restait une rangée de libre en haut à gauche que les placeurs voulaient absolument laisser libre pour circuler plus facilement, mais nous avons réussi à transformer cette rangée libre en rangée occupée.
L’effet du groupe de personnes têtues face à de jeunes bénévoles l’a emporté.

Super, nous voila bien installés.

On voit la scène tout en bas avec, au fond, 2 écrans (un géant et un moyen avec, devant, des orgues et un harmonium.
A gauche, les percussions/batterie.

A droite, la partie éléctro/ordi/instruments futuristes et en-dessus une énorme machine dans un cage de fer... Qu’est ce que c’est ? Mystère...

A peine 5 minutes après que l’on est installés, le concert commence :

Björk est vêtue d’une robe courte bleu électrique avec des faux seins et des fausses hanches qui font partie prenante de la robe - qui semble être en plastique gonflable -, et elle porte une magnifique perruque rousse avec des reflets bleus...

Le thème était lancé, ce serait une soirée orange et bleue. (modem-ump ?)
Derrière Björk, 13 bjorkettes en robe à capuche bleue ou orange qui seront les choeurs.

Le concert commence et on sent les infra-basses jusque dans la poitrine (ça s’est atténué au bout de 3 chansons, il avait dû régler le niveau sur "je vais te retourner les boyaux") et le miracle la voix de Björk intacte, puissante et profonde, avec ses intonations si spécifiques, comme on a l’habitude de l’entendre (je ne l’avais jamais vue en live).

Apparemment le repos de sa voix lui a été bénéfique.

Elle chante en sautillant et tripatouillant ses doigts comme je l’avais déjà vu faire...

Et derrière, les 13 bjorkettes sautent dans tous les sens en faisant des ohhhhhhhhhh des haaaaaaaaaa et hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!

Sur les écrans, des extraits de ses clips, toujours sympa visuellement avec, entre autres, Joga réalisé par Michel Gondry (mon maître).

Je craignais un peu les chansons du nouvel album, n’ayant pas trop accroché mais je les ai re-découvertes pendant le concert et j’ai été charmé, il y a eu quelques anciennes chansons (hunter, joga, declare independance...)

A un moment, la grosse machine accrochée en haut de la scène est descendue est a commencé à lancer des éclairs.

En fait, c’est un énorme électro-aimant à effet Tesla et l’on voit des petits éclairs violets passer d’une électrode à l’autre en faisant un son.
Le gars qui fait la partie électro joue avec un clavier des notes qui déclenchent une décharge électrique dans l’appareil, qui doit faire telle ou telle note en fonction de la puissance.

Il l’a utilisée sur plusieurs chansons mais c’est dommage, la 1ere fois il ne faisait pas assez nuit.

Un autre grand moment, c’est quand Björk est revenue toute seule avec seulement le percussionniste qui a joué avec des hangs.

Des quoi ? des harengs ? Non des hangs !!
Vous savez, cet instrument qui ressemble à une soucoupe volante ou à deux enjoliveurs de camion l’un sur l’autre et qui produits des sons métalliques qui résonnent et qui changent de tonalité suivant où vous tapez.
En gros, ça se joue comme un djambé mais c’est très joli et ça ne prend pas la tête, contrairement au djembé...
C’est fait en Suisse et c’est très cher (avis aux amateurs).

Sinon, il y a eu un truc très sympa qui m’a rappelé le festival de cinéma d’animation d’Annecy, c’est le lancer de coussins (et non d’avions).
En fait, quand vous arrivez sur le site, on vous file un petit coussin recouvert de plastique rembourré de mousse pour pouvoir s’assoir et avoir moins mal aux fesses (au bout de 2 heures sur de la pierre) et qui, je pense vous isole s’il pleut.

Toujours est-il qu’au moment du rappel le public s’est mis à lancer ses coussins vers la scène, et imaginez-vous 4200 coussins verts qui volent dans tous les sens.
C’était magnifique (ceux qui étaient dans la fosse mettaient des coussins reçus sur la tête pour se protéger...).

Après le concert on a quitté le site avec la vue sur Lyon de nuit (encore une fois magnifique) et des chansons plein la tête.

C’était grandiose.

Björk @ Les Nuits de Fourvière 2012 - Lyon - Lancer de coussins
// End of the Björk performance on the 30th June 2012 //
fneuff9
Heirloom (extract) Björk Lyon 06-30-2012
All Is Full Of Love (extract) Lyon 06-30-2012
Björk @ Fourvière - Yoga

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.