> Mag > Spectacle > L’Oral et hardi

L’Oral et hardi

mardi 10 janvier 2012 par Franz Narbah CC by-nc

Difficile aujourd’hui de connaître le poète Jean-Pierre Verheggen. S’il est bardé d’honneurs, ce ne sont pas ceux du grand public.
Mais parions que c’est une chose qui va changer.

Commençons par une citation :

« Sa poésie est avant tout une parodie de la poésie, une critique radicale de l’idéologie que véhicule ce genre et un pastiche burlesque de ses conventions. À partir de là, il développe dès 1968 le concept de réécriture et en applique les effets à des champs d’investigation plus larges, allant de la bande dessinée à la langue politique la plus stéréotypée, en passant par la perversion d’un langage par un autre, en l’occurrence du français classique et scolaire par son wallon maternel, sauvage et sexuel »

Alphabet des lettres belges de langue française, Promotion des lettres belges de langue française, Bruxelles, 1982, p. 302.

Ça paraît sérieux comme ça, mais c’est beaucoup plus que ça : c’est drôle et subversif.

Wikipédia ne mentionne son existence que depuis un mois à peine ; et encore n’est-ce qu’une ébauche d’article.

_

PDF - 1.6 Mo

À découvrir dans cet étonnant spectacle programmé par BSN à l’Auditorium de Seynod, saison hors les murs oblige. (programme BSN de janvier)

_

Jean-Pierre_Verheggen, donc, à la fière belgitude porte sur notre français national un regard pour le moins truculent et corrosif.

Jacques Bonnaffé dont la photo est là haut, porte Jean-Pierre Verheggen à grands coups de langue et joint sa cravate à la bataille.

L’Auditorium le présente comme ici

BSN comme ici

La Cie Faisan comme ici

Une petite Vimeo pour se faire une idée ? :

  • L’Oral et Hardi :
    du mardi 10 janvier 2012 au jeudi 12 janvier 2012 L’Auditorium Seynod

    à 20h30

    Texte Jean-Pierre Verheggen

    mise en scène et interprétation Jacques Bonnaffé

Portfolio

Une belle tête Divan le Terrible.