> Mag > Écrits > Les optimistes

Les optimistes

dimanche 22 mars 2020 par Delphine Vuaillat CC by-nc

Paru en ce début d’année, ce roman nous plonge dans les années 80 en pleine épidémie de SIDA. L’auteure raconte les relations entre différents membres de la communauté gay de Chicago, au travers des histoires croisées de Yale, Nico, Fiona, Richard et leurs amis...

Fiona vient tout juste d’enterrer son frère Nico atteint par la maladie et voit peu à peu tous les amis de son frère tomber malades. L’un d’entre eux, Yale, travaille dans une galerie d’art et tente d’acquérir pour la galerie, des oeuvres appartenant à Nora, la grand-mère de Fiona et Nico...


PNG - 967.7 ko

Face à cette histoire, l’auteure propose de suivre Fiona en 2015, sur les traces de sa fille dont elle n’a plus de nouvelle... J’avoue que le premier chapitre qui se déroule lors d’une fête commémorative en l’honneur de Nico, m’a laissé dubitative. J’étais comme noyée sous la profusion de personnages...
Et puis, les chapitres s’enchaînent et je me suis attachée à Yale et à ses amis. J’ai beaucoup aimé, le rapport avec Nora et le parallèle que ce personnage au vécu incroyable, fait lorsqu’elle compare la guerre de 14-18 et la guerre contre le SIDA. J’ai aimé aussi l’aspect très documenté sur le militantisme, l’activisme et les débuts d’Act Up aux USA et toute la solidarité qui se dégage à travers ces destins croisés.

Les chapitres se déroulant en 2015 à Paris, sont moins intéressants quoique ceux-ci, nous permette de saisir combien Fiona est marquée à tout jamais par les "années SIDA".

C’est à mon avis un bon roman bien documenté sur ces terribles années.
Fort et émouvant !


Rebecca Makkai (2020). “Les Optimistes”, ISSN : 236569506X, RIS, BibTeX.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.