> Mag > Musique > Mei Fa Tan. Silence, on tourne !

Mei Fa Tan. Silence, on tourne !

mercredi 1er mars 2017 par Isa Guignet CC by-nc

Crée il y a quatre ans, le Music Video Contest met en avant les artistes suisses via la réalisation d’un clip produit par la jeune nyonnaise Mei Fa Tan. Cette année, l’artiste biennois Mourah et son titre « No Sour Days » ont su séduire le public et la réalisatrice.

De quoi s’agit-il ? D’un concours culturel. Mais encore ? Le Music Video Contest est né sous l’impulsion de la nyonnaise Mei Fa Tan, vingt-six ans. Réalisatrice depuis près de sept ans, la jeune femme désirait mettre en avant les groupes suisses tout en faisant participer l’avis de la population et les membres d’un jury, qui inclut le programmateur des Hivernales Jean-Christophe Buob. En créant ce concours, Mei Fa propose ainsi un partenariat culturel entre musiciens, festival, réalisateur et techniciens du cinéma. Ce projet multi facette offre au groupe gagnant du concours la réalisation de son clip, sous la direction de la jeune femme, et la possibilité de se produire au festival nyonnais Les Hivernales, qui se déroule durant le mois de février dans la ville de Nyon.


Mourah / No Sour Days (The Music Video Contest)
A music video produced by The Music Video Contest
Directed by Mei Fa Tan
http://www.meifatan.com
Winner of The Music Video Contest (CH), grandiose soul ballad "No Sour Days" is the third and last single taken form the album Kardia, following electro-pop orientated "Icarus 101" and "Streams".
Music & Lyrics by Mourah

Cette édition 2016 du Music Video Contest a permis à l’artiste biennois Mourah d’être propulsé sur le devant de la scène, avec son clip No Sour Days. Diffusé en avant-première le vendredi 24 février dans le cadre des Hivernales, le clip vidéo a attiré une trentaine d’intéressés qui n’ont su cacher leurs réactions. « Certaines images du clip sont dérangeantes, de manière volontaire », confie Mei Fa Tan. L’artiste désirait une vidéo parlant d’amour, mais comment faire pour ne pas tomber dans le mielleux tout en sensibilisant le spectateur ? Durant quatre minutes, la réalisatrice met alors en scène la vie de trois protagonistes, qui vivent des moments où l’amour propre et le désir sont questionnés. Chacun, à sa façon, y répondra dans un souffle d’émancipation. Le clip sort aujourd’hui et nous plonge dans une réflexion introspective, qui peut être dérangeant. Pour Mourah, « la musique vient autour du texte comme un décor autour du comédien », révèle-t-il. C’est à ce moment-là que nous pouvons comprendre que l’artiste n’est autre qu’un décorateur de musique d’intérieur. Une musique aérienne, mêlant beats trip-hop, électro et pop, s’allie à sa voix légère, parfois cristalline.

Les années précédentes, ce sont Alice Roosevelt (2015), The Kreeks (2014) et Arthur Sam (2013) qui ont fini finalistes du concours. Le Music Video Contest est pour sa part en partenariat avec le festival des Hivernales depuis 2014 et compte continuer ainsi pour les années à venir. « Il faut faire bouger les choses, surtout ici, en Suisse », confie Mei Fa Tan, qui explique pourquoi arrêter le concours aux groupes suisses, romands et alémaniques. Permettre aux musiciens qui se lancent dans le milieu de la musique de percer d’une manière plus remarquable, grâce à des vidéos professionnelles, de qualité indéniable et une participation à un festival de renommée, l’objectif est de promouvoir la culture suisse avant tout !

Autres réalisations de Mei Fa Tan :

Alice Roosevelt

The Kreeks

Arthur Sam

Portfolio

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.