> Mag > Vie Culturelle > Par Monts et par mots

Par Monts et par mots

mercredi 12 juin 2013 par Alain Levy-Valensi CC by-nc

Dans le cadre du projet artistique proposé par Bonlieu Scène nationale aux écoles des 13 communes de la Communauté de l’agglomération d’Annecy, les enfants de cycle 3 ont fait, avec le collectif La Remorque de surprenantes découvertes concernant les expressions populaires.

Cet entresort de lecture est parti sur les routes de l’agglomération à la rencontre des enfants, avec à son bord des artistes dont l’imagination recèle de machines à mots et mille autres merveilles linguistiques. Rencontre, visite de l’entresort et travail plastique avec le collectif constituent l’ensemble du projet.

Le Collectif de la Remorque a décidé d’investir les cours d’école et les salles de classe avec un projet intitulé Par Monts et par Mots. Il s’est composé dans un premier temps de la visiste de l’entresort* “Le Miroir aux Alouettes” guidée par un comédien, pour surprendre et interroger les enfants. En parallèle de ces visistes se sont déroulés des ateliers d’art plastique avec deux intervenants de la compagnie, lors desquels se sont construits Par Monts et par Mots. Un autre espace a été monté dans l’école, il s’agit de la remorque accordéon, elle sera le lieu d’exposition du travail des enfants.

LE MIROIR AUX ALOUETTES

Création du collectif de la Remorque, c’est un entresort forain. Cet espace, entre l’exposition et le cabinet de curiosités, invite le public à la découverte d’un univers étrange et décalé. Un plat en guise de paillasson, des poules aux dents longues, le nombril du monde comme chef-d’oeuvre pictural, des alouettes virevoltantes, sont autant d’installations pour voyager dans l’imaginaire entre les mots et les images.

LES ATELIERS

Par Monts et par mots est un monde inventé, où mots et expressions sont pris au pied de la Lettre. Ce monde est peuplé de personnages minuscules et géants, d’animaux, d’arbres, montagnes et rivières. Pour pénétrer dans ce monde, on utilise des machines à lire et des objets de lecture comme sésame.
A partir d’un mot, d’une expression, nous avons imaginé avec les enfants un univers qui se déploie et prend forme en deux ou trois dimensions. Ils ont plongé leurs mains dans les mots. Une expression a été lue, interprétée, détournée, retournée ou renversée avec un regard surréaliste, en dessin, comme auraient pu le faire Magritte, Jérôme Bosch, les Surréalistes, Prévert ou encore Lewis Carrol. Le volume fut également présent, empruntant aux univers de l’art brut ou naïf (le Facteur Cheval, le Petit Pierre et autres accumulaterus de curiosités).

Les réalisations ont pris deux formes :
- les machines à lire et objets de lecture insolites qui permettent aux spectateurs de voir le pays, de le lire (ex : les lunettes pour lire en diagonale, lorgnette inversée...).
- Par Monts et par Mots, un univers plastique créé à partir d’expressions autour du corps, des émotions, des animaux et des métamorphoses. Au fil de la rencontre avec les enfants, un paysage et ses habitants ont émergé dans la remorque. Ainsi, chaque enfant est venu participer par sa création à un projet global qui a trouvé sa forme définitive. On peut considérer que le travail des élèves sera comme un grand puzzle en volume, avec ces quelques 300 pièces assemblées à la fin...

La remorque finira son voyage ce début juin aux haras. Chaque enfant est invité personnellement à venir avec sa famille pour visiter l’entresort Par Monts et par Mots aux haras d’Annecy le 19 et 20 juin.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

Voir les 2 commentaires

Les commentaires de cet article