> Mag > Musique > Encore de la guitare !

Encore de la guitare !

lundi 25 janvier 2016 par Jean-Pierre Biskup CC by-nc

Pierre Bensusan est un des guitaristes acoustiques les plus reconnus de la planète. Le musicien français originaire d’Oran tourne activement autour du monde notamment dans le cadre de la promotion d’un superbe triple album « live » intitulé Encore qui a des allures de « best of »… Allons à la découverte de cette œuvre !

Pierre Bensusan a déjà une longue carrière, il est reconnu comme un grand nom de la guitare, une référence mondiale quant à l’utilisation de l’accordage DADGAD (accordage Ré modal qui permet de s’accorder différemment de l’accordage standard), et il joue une musique riche de nombreuses influences allant de la folk au jazz tout en passant par la musique irlandaise et des musiques du monde entier… Il est un des rares musiciens et guitaristes français à avoir une véritable reconnaissance au niveau mondial.


JPEG - 25.1 ko

L’album qui se présente devant nous s’appelle Encore et c’est un triple album ! C’est quelque chose de rare et d’osé aujourd’hui, mais c’est totalement justifié quand on écoute la musique… Ici, il s’agit d’enregistrements de concerts avec des passages et atmosphères qu’on ne peut pas retrouver dans un album enregistré en studio, aussi bon soit-il. Ces enregistrements en « live » ont donc quelque chose d’unique qui rend leur écoute fort agréable et intéressante, un vrai voyage au cœur de la guitare.

Encore est sorti il y a un peu plus de deux ans, et a reçu un bel accueil de la part du public, des critiques, de la presse, et des médias spécialisés dans la musique et notamment la guitare. Il a même été récompensé. Il marque également 40 ans de carrière pour Pierre Bensusan qui tourne depuis plus de deux ans dans le monde entier pour faire la promotion de ce triple album « live »…

L’ensemble des trois albums forme une unité qui peut être considérée à la fois comme un hommage aux musiques du monde entier, aux musiques traditionnelles, et aux belles ballades musicales, ce qui caractérise plutôt bien la musique jouée par Pierre Bensusan. Nous allons faire une revue du triple album Encore titre après titre pour nous rendre compte de cette unité et de cette diversité musicale. On sent de la tranquillité, de l’énergie et de l’intensité au fur et à mesure de l’écoute de l’album. On est parfois face à des choses totalement inédites et étonnantes étant donné que tout est joué lors de concerts où tout peut arriver...

Encore (1er CD) : un hommage aux musiques du monde entier

Après une « Introduction » parlée, le morceau « L’Alchimiste » qui est une merveille de composition mélodique et harmonieuse tout en finesse, richesse, nuance et virtuosité, ce qui résume bien le style de musique joué par Pierre Bensusan. « Kadourimdou » fait voyager avec une synthèse de différents styles musicaux occidentaux et de musiques du monde. « Anthem For The Ocean » est un superbe duo entre guitare et claviers avec Jordan Rudess (connu pour être claviériste du groupe Dream Theater). « Agadiramadan » sonne plus ethnique, quelque part entre l’Afrique et l’Orient.

« So Long Michael » est peut-être un de mes morceaux préférés. Dès les premières notes j’ai compris à qui il s’adressait. Morceau dédié à Michael Hedges, fabuleux guitariste et musicien parti trop tôt de ce monde. « Cordillière » permet d’écouter Pierre Bensusan chanter en français tout en s’accompagnant de belle manière à la guitare. « Silent Passenger » revient avec un beau moment instrumental. « Bamboul’hiver » permet de nouveau d’écouter le chanteur dans un style où vocalises et langage musical sont très présents. « Pas Sage » continue avec du chant en français pour une belle ballade. « Bourrée Voltige » comme son nom l’indique est un morceau typique de la bourrée qui est bien rythmée et dansante. « Damasqueros » conclut l’écoute du premier volet du triptyque avec un morceau aux accents latins, méditerranéens.

Encore (2me CD) : un hommage aux musiques traditionnelles

« Ruben » est typique du morceau chanté en anglais de bluegrass et rappelle les débuts de carrière de Pierre Bensusan aux côtés du banjoïste Bill Keith. « One Morning In May » est une ballade chantée en anglais entre folk et musiques traditionnelles. « Jigs : Merrily Kissed The Quaker / Cunla » sont des gigues, morceaux bien rythmés et dansants typiques des musiques celtiques, notamment de la musique irlandaise. Avec « Gavotte » on continue dans le côté dansant et rythmé, le tout dans une ambiance acoustique.

« Detour » revient à du folk, du bluegrass, morceau chanté en anglais. « Demain, Dès L’Aube » est dans le registre de la belle ballade chantée en français. « Nice Feeling » continue dans la ballade, mais instrumentale. « Dame Lombarde » revient à du chant en français, entre folk et musiques traditionnelles. « Le Lendemain De La Fête » continue dans le même registre, mais en instrumental.

« Welsh Arrow Suite » est un morceau en duo avec le claviériste Jordan Rudess, morceau riche en sonorités diverses avec un côté progressif dans la musique. « Swi Sios Fa Mo Dhidean » permet de revenir à quelque chose de plus épuré, simple et direct. « La Femme Cambrée » fait revenir un côté rythmé et dansant. « Feeding The Birds » est la rencontre entre voix sifflant pour évoquer les oiseaux et guitare acoustique.

« Celtic Medley » est un hommage à la musique celtique avec des passages de « Heman Dubh », « The Lost Piper March », « Voyage To Ireland », « Suite Flamande Aux Pommes », « Shi Bhig, Shi Mhor », « The Rakkish Paddy », « The Return From Fingal », « Jigs : Merrily Kissed The Quaker / Cunla », « Flamorgan Air », « The Last Pint ».

Encore (3me CD) : un hommage aux belles ballades musicales

« Wu Wei » commence avec des airs de musique grandiose, un beau morceau instrumental du guitariste. « Intuite » est issu de l’album du même nom, un très bel album, comme ce morceau de musique aux sonorités parfois arabes et orientales. « Sentimentales Pyromaniaques » continue dans la ballade tout en étant plus rythmée. « La Nuit Des Météores » est une belle ballade chantée en français.

« Alimatou » revient à de l’instrumental dans un mélange de différents styles musicaux. « Le Chien Qui Tourne » est une douce chanson en français. « Chant De Nuit » est une belle et douce ballade nocturne… « Bamboul’été » laisse la place au chant essentiellement avec des influences de musiques du monde. « Dadgad Café / Hymn 11 » tout en beauté instrumentale... « Les Voiles Catalanes » est encore une belle ballade chantée en français. « Falafel A Montségur » est une rencontre entre voix et guitare, entre sifflements, vocalises, cordes vocales et cordes de guitare. « Lunar Tide » clôt l’écoute de l’album tout en ambiance planante et rêveuse.

Encore a donc des allures de « best of » d’une carrière bien remplie et longue de 40 ans ayant porté le guitariste Pierre Bensusan sur tous les continents à travers de nombreux concerts entre musique instrumentale et chansons, avec un mélange de nombreux styles musicaux, plusieurs langues chantées, mais toujours le langage de la musique. La musique ici enregistrée en « live » a un caractère unique et magique poussant l’esprit à voyager et à s’évader à travers l’espace et le temps. Voyage émotionnel à travers une musique belle, riche, fine, subtile, sophistiquée, virtuose, mais touchant en plein cœur. Il n’y a pas honte à dire qu’à l’écoute de certains morceaux, l’émotion est telle qu’on peut se retrouver avec les yeux au bord des larmes. La musique doit apporter de la beauté et de l’émotion, en voici une preuve… en triple.

Le site de Pierre Bensusan pour plus d’informations : http://www.pierrebensusan.com/

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.