> Mag > Musique > L’art délicat du rock en français

L’art délicat du rock en français

mercredi 27 mars 2013 par Jean-Pierre Biskup CC by-nc

Café Bertrand est de retour en pays savoyard, au Brin de Zinc plus précisément, pour lancer la suite de la tournée intitulée « Tour à Part ». Vous aurez droit à plus de deux heures de concert avec un show réconciliant rock authentique et langue de Molière. L’occasion aussi de redécouvrir leur dernier album « Les Mains dans l’Encre ».

JPEG - 30.7 ko
Café Bertrand
© Gilles Bertrand

Café Bertrand s’est fait remarquer il y a plusieurs années en faisant de nombreuses premières parties pour des groupes mythiques comme Deep Purple (dont le bassiste Roger Glover est devenu un proche du groupe) ou AC/DC. Mené par le chanteur Walther Gallay, le groupe trace sa route depuis vingt ans en passant par toutes les autoroutes, chemins et sentiers du rock ’n’ roll. Un itinéraire purement rock tantôt sublime tantôt chaotique, avec des rencontres déterminantes, des changements et évolutions dans l’équipe musicale entourant Walther, mais toujours un cap fixé à l’horizon : donner un rock vrai et brut, aller à l’essentiel, toucher les gens et les âmes par la musique… et sans oublier les textes enragés, engagés, poétiques, imagés, songés, songeurs et révélateurs.

Un concert de Café Bertrand ça s’écoute et ça se voit, la scène est le lieu ultime pour l’expression de leur art délicat du rock en français. Le groupe s’est attiré les éloges de bon nombre de journalistes de la presse musicale, mais aussi d’un public fidèle de fans de plus en plus nombreux. Café Bertrand permet au public de se réconcilier avec la scène française du rock grâce à sa sincérité, renouant ainsi avec certains grands noms ayant inscrit leurs notes et lettres de noblesse au panthéon du rock made in France.

  • Café Bertrand+ Dypingoos :
    le vendredi 29 mars 2013 à 21h00 Brin de Zinc, Barberaz

    Rock français

    Le groupe exulte sur scène et livre ses nouvelles compos, empreintes d’un virage qu’il a osé prendre, toujours attentif à se renouveler, ce qui redonne ses lettres de noblesse au rock en français.

    1repartie : Dypingoos

    Paf : 8€

    localiser

    adresse

    3 ZA de la Peysse


    Barberaz (F)
    complément

    Chambéry voie rapide sortie #19 (La Ravoire) - Direction Barberaz

    04.79.68.91.15

    http://www.brindezinc.fr/

Portfolio

Photo/Concept : Frédéric Leschallier Direction artistique : Julien Mage et (...) Photo : Denis Charmot
Café Bertrand - Des Cris
Réalisé par Michaël Bernardat.
Walther Gallay

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

Voir les 3 commentaires

Les commentaires de cet article

  • Le 29 septembre 2013 à 21:21, par Walther Gallay En réponse à : L’art délicat du rock en français

    Cet article pourrait presque être d’actualité encore pusique CAFB a reprit sa tournée le 20.09.13 et repasse le 18 oct au repaire des ours avec Lady Kill en 1ere partie, et le 19 oct au Brin de Zink de Barberaz en co plateau avec le groupe rock italien Belladona.

    CafB prépare une grosse tournée de plus de 50 dates en 2014 avec de beaux festivals à l’affiche, la sortie du dvd des 20 ans du groupe sortie avril 2014. le groupe prépare son nouvel album également et devrait retouner en live avec Deep Purple sur quelques dates en 2014 également. Une belle année qui s’annonce pour les CAFB, désomais en rotation sur D17 dans Top France avec le clip "des cris", sur CBS Radio avec le featuring Café Bertrand/Roger Glover sur "des cris" également.

    Le chanteur de Café Bertrand est parrain du 1er festival GONES’N’LIVE qui aura lieu à OULLINS (69) le 1er week end de Juin. Un festival dédié aux découvertes avec une programmation sublime. Walther Gallay prépare aussi son 1er album solo qui sortira le 9 mars 2014 , le fondateur de Café Bertrand mènera en parallèle ce projet sur scène aussi, avec des guest comme Gillian Glover, Christophe Graciet, Carl Wyatt, Roger Glover, Don Airey, Didier Wampas, Stéphane Avellaneda etc etc. A ne rater sous aucun pretexte !!

    www.cafb.fr
    www.cafebertrand.com

  • Le 31 juillet 2014 à 09:16, par Rolando Giordani En réponse à : L’art délicat du rock en français

    Je me permettrai de saluer la performance musicale et la production du seul titre de Café Bertrand, " Des cris" que je viens d’écouter.
    Que dire, Yuri Quintero qui a mis en boite mon CD Back To Blues comprendra, j’en suis sùr mes propos.
    Pour l’ensemble de la composition ,hormis les nouvelles distortions, les batteries puissantes, les basses subwoofffffées, celà me fait penser tout de suite au plus grand groupe que la France ait connu, abandonné ensuite par la france des producteurs verreux. Les Infidèles, a cette seule et primordiale différence , par rapport a Café Bertarnd que le chanteur des Infidéles , lui, a trouvé sa voix, son interprétation et ses textes etaient loin de ressembler a ceux de tous le monde. Je ferais donc un reproche, non pas a Café Bertrand, mais à l’ensemble des groupes francais qui se débattent dans ces grandes voix que furent, J.Hallyday, Bashung, Joel Daydé ( https://www.youtube.com/watch?v=eGE5-BIxO6I ) Nino Ferrer ( https://www.youtube.com/watch?v=SAGVOwSKLGM&list=PL5E9C60F6A91A41E7 ) pour essayer de sonner rock ou blues, peine perdue, tout ceux que je vous ai cité sauf deux ,sont soit partit de ce monde du spectacle pour qui je ne trouve aucun qualificatif et d’autre comme Nino Ferrer ce monde cruel et sans connaissance ni reconnaissance aucune du vrai talent. Une suggestion : essayez donc de chanter comme vous chantez, ecrivez comme vous pouvez en tentant de vous améliorer, et dès que vous vous sentez sous l’influence de ces grands chanteurs dites vous que vous n’avez pas atteint votre but : celui d’interpreter VOTRE chanson.Rolando Giordani qui a lui, essayé les deux camps, et n’a pas trouvé la solution.
    Le Francais nasillard ne sera jamais du rock’n’roll a moins d’etre de ceux que je vous ai nommé, et pour ce qui est de mes chansons en Anglais j’espère que mon accent francais, plus que perceptible, jouera en ma faveur comme etant, même d’un sourire moqueur, jugé comme étant de la "French Touch"..Pour ce qui vous concerne, sans méchanceté aucune mais néanmoins très éclairées par mes nombreuses années de scènes et du reste...Le chemin est long de la à la musique.

  • Le 31 juillet 2014 à 14:41, par Walther Gallay En réponse à : L’art délicat du rock en français

    En réponse au commentaire publié tentant de lacérer mon univers vocal par un illustre inconnu pensant sûrement se faire mousser en écrivant cela, j’aimerai juste souligner que tu n’as écouté qu’un titre (sur 79 chansons sorties sur albums depuis 1992, oui, ND balbutiait à peine aussi à l’époque et crois-moi, les nombreuses dates avec Noir Désir on démontrées qu’en écoutant l’un juste avant l’autre,il n’y avait aucun rapport. C’est là qu’on souiligne la qualité et la justesse d’une oreille dite musicale, sans vouloir toucher à l’absolu(e). Je ne suis pas vexé plus que ça, je venais en toute quiétude t’informer qu’il faut "faire le tour" avant de se prononcer sur un groupe de rock qui joue depuis 23 ans, à ouvert pour Deep Purple 40 fois, ACDC dans 2 stades, sans compter les innombrables 1eres parties comme Jad Wio,Negresse Vertes,Pigalle,Casse-Pieds ou encore Mano Negra, Wampas, car oui, nous venons tous de la même époque, avons bcp d’influences en commun et avons réussi à nous côtoyer dans moult festivals sans jamais oser juger l’un ou l’autre, c’est le secret d’une tranquillité d’esprit, la liberté de chacun, et faire ce que l’on aime, comme on est, comme on aime, c’est mon cas. Il faut apprendre par cœur pour mieux oublier dit le vieil adage et si tu écoutes d’autres titres, tu verras que ta sanction visait un titre au hasard dans tout le patrimoine audio de CafB ;) Moi aussi je rétorque sans prétention, et avec l’expérience de 23 ans de scène et de mon job qui est réal voix dans un studio depuis plus de 10 ans. Comme le dit si bien celui que tu penses que je place sur un piédestal "je ne t’en veux pas" . Walth