> Mag > Arts > La Grotte des Rêves Perdus de Werner Herzog

La Grotte des Rêves Perdus de Werner Herzog

lundi 19 septembre 2011 par Lucien Mermet-Bouvier Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Sommes-nous ici en présence de la naissance de l’art ?

La Grotte des Rêves Perdus de Werner Herzog

Avec la voix de Volker Schlondorff.

Découverte en 1994 par Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hilaire, la grotte communément appelée « Chauvet » est située à coté du Pont-d’Arc, en Ardèche.

Depuis toujours semble-t-il, les hommes aiment ce lieu magnifique ; nos ancêtres l’avaient transformé en lieu sacré.
Avec plus de 27 grottes ornées dans la région, la grotte Chauvet est à ce jour le plus ancien joyau paléolithique de l’art pariétal. En effet, en son sein, nous allons à la rencontre des œuvres de nos ancêtres de 32000 ans (soit 16 fois l’ère du supposé Jésus à nous !).
Fresques de mammouths, félins, chevaux, rhinocéros, ours, aigle se succèdent. On tire partis des moindres méandres de la roche, on recherche des effets de perspective.

Sommes-nous ici en présence de la naissance de l’art ?

On peut le penser ; déjà les artistes maîtrisent diverses techniques comme la préparation des parois, la gravure, la peinture, la main en négatif et en positif, la superposition des dessins afin de donner une impression de mouvement (à la Jules Marey). On admire une installation : un crâne d’ours sur une stèle, un couple moitié humain- moitié bête (voir Picasso ou Cocteau).
Nous sommes en présence d’artistes capables d’abstractions.
Des artistes contemporains comme Vincent Corpet ont bien compris que nous côtoyons déjà un sommet esthétique !

Tout ça, le film de Werner Herzog, le fait bien ressortir ; nous aurions aimé cependant que cette copie soit projetée dans une salle équipée avec la 3D : c’est peut-être trop demander aux commerçants qui préfèrent passer en 3D « le sexe du cow—boy ».

LMB

°

N.D.L.R. : on a pas mis de lien sur "le sexe du cow—boy", mais ça existe, et en 3D.
Vous n’avez qu’à chercher vous même. Les films de bon goût, ça se mérite !

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.