> Mag > Écrits > Le punk est-il l’avenir de l’homme ?

Le punk est-il l’avenir de l’homme ?

mercredi 24 mai 2017 par Séverine Conesa CC by-nc

Le punk bouge encore ! Depuis quelques années, on assiste à un retour en force d’un mouvement s’annonçant, lui-même, comme mort. Et pourtant, le punk renaît de ses cendres et devient motif d’inspiration littéraire, voire même manifestation d’une philosophie moderne.

Le punk semble désormais l’incarnation d’une contestation universelle et intemporelle. Ce mouvement dépasse les frontières musicales et s’inscrit plus largement dans la sphère culturelle.

PNG - 394 ko

De marginal, il se fait motif et sujet textuel ou artistique.

Dans son roman, L’abandon du mâle en milieu hostile, l’écrivain Erwan Larher joue de la répulsion mêlée d’attirance, du narrateur, pour sa camarade de classe punk. Le jeune homme sage comme une image va se dévergonder au contact de cette révoltée.

Le manga Nana, succès colossal de l’auteur Ai Yazawa, met en scène deux jeunes filles opposées, devant cohabiter dans le même appartement. L’une est coquette et superficielle. L’autre est la chanteuse d’un groupe punk, Blast. Au fil des tomes, on découvre le quotidien de ces jeunes musiciens au look léché, inspiré de la créatrice Vivienne Westwood.

Son fils est d’ailleurs au cœur d’une polémique puisqu’il menace, pour protester contre ce revival punk, de brûler l’inestimable collection de photographies reçue en héritage. Les archives du punk jetées aux flammes pour contester la mercantilisation et la récupération du mouvement, un comble !


JPEG - 90.9 ko

Le comic Punk Rock Jesus, de Sean Murphy, est une critique acerbe des médias et de la religion. Dans un futur proche, les dirigeants d’une société de production pensent avoir découvert le filon de la nouvelle téléréalité : cloner Jésus Christ. La vie du nouveau Messie devient un programme quotidien. Mais à l’adolescence, le jeune homme se révolte et se tourne vers la musique punk.

Karim Berrouka aborde la question du punk comme possibilité de résurrection. Cette alliance improbable fait de son dernier roman, Le club des punks contre l’apocalypse zombie, un véritable ovni du genre : de la science-fiction contestataire et gorgée d’humour. L’auteur imagine une bande de marginaux face à des hordes de zombies. Pour l’anecdote, celui-ci n’est autre que le chanteur et parolier du groupe Ludwig von 88. Cette formation mythique remonte sur scène cette année. Leur anthologie, De l’âge de la crête à l’âge du bonze, vient de paraître.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.