> Mag > Arts > Performœurs

Performœurs

vendredi 12 février 2016 par Lucien Mermet-Bouvier CC by-nc

dès 6 ans

Deuxième exposition d’un cycle de trois consacré aux relations entre l’Art et le Sport.
Performoeur, performance en français est compris dans le sens anglais, c’est-à-dire dépassement de soi, nous précise Jean-Marc Salomon directeur artistique de la Fondation éponyme.

Douze artistes invités présentent leurs travaux en lien étroit avec le thème choisi :

Valérie Belin isole ici des corps de bodybuilders dans une frontalité inquiétante. Ces personnages m’intéressent, dit-elle, car ils représentent une forme d’aliénation et l’image a souligné cette forme d’absence à eux-même.

Stéphane Bérard nous rappelle l’une de ses nombreuses propositions, sur un mode faussement naïf : en 1997, il tente de participer aux jeux Olympiques d’hiver de 1998 sous les couleurs du Gabon, en demandant au président du-dit pays sa naturalisation. C’est drôle et, surtout , cela pose des questions au monde du sport qui en voit bien d’autres...
Lilian Bourgeat nous propose un dispositif de lancer de ballon de basket imprimé sur une feuille plane, à froisser avant de lancer ! il se place ainsi en ligne directe des artistes qui demandent la participation du spectateur.
Roderick Buchanan et un comparse échangent des "têtes" , comme des footballeurs. Le but est d’en faire 100. Un peu faible comme proposition !
Martin Cherel joue à recréer des terrains de jeux dans des espaces de ville, ici Annecy. Ses réalisations présentées sous forme photographique ont été crées avec des habitants de la ville.

Stephen Dean présente une vidéo réalisée au Nord-Est des Etats-Unis, durant un championnat de démolition de voiture, genre stock-car. Le but étant d’arrêter le mouvement de ses concurrents. Une forme de célébration de l’accident. Le résultats est fantastique.Une succession de tableaux colorés en mouvement.De la casse partout. Il place la couleur au centre de ses préoccupations dit Jean-Marc Huitorel. Et là, ce sont des tableaux qui bougent !De la belle casse.


JPEG - 615.3 ko

Véronique Ellena a suivi le tour de France et d’autres courses prestigieuses en 1999. Comme l’aurait fait un Antoine Blondin avec un stylo nous rappelle Jean-Marc Salomon, elle nous présente des chroniques de petites choses qui font les grandes...A l’époque, le sujet principal était le dopage (et aujourd’hui ?). Un mur entier lui est consacré. Et ça roule.

Massimo Furlanest un artiste de la performance présente ici sa traversée du tunnel de Grand St Bernard. Comme toujours dans cette discipline, l’art est plus dans le geste que dans le résultat formel.

La table de ping-pong de Marco Godinho est ronde et le filet tourne. Pour faire une tournante...jusqu’à douze parait-il !Objet détourné...mais geste vu.
Noémie Goudal filme des plongeurs qui s’élancent les uns après les autres sur le plongeoir de l’Impérial à Annecy...on reste sec.
Florent Lamouroux enveloppe le réel dans des assemblages de plastique, de rubans adhésifs, de papiers chocolat, de sacs poubelles...il présente ici une moto Kawasaki.

Muriel Toulemonde interroge le concept d’entraînement qui seul, permet le dépassement. Ici,l’athlète est retenu par des sangles que tient l’entraîneur hors-champs. Deux grandes photographies nous plongent au coeur de l’effort.

On le voit, l’exposition est variée, ludique, à l’image de la précédente sur le sujet. La collaboration entre la Ville d’Annecy et la Fondation Salomon se poursuit dans la performance.

  • Performœurs :
    du samedi 6 février 2016 au dimanche 17 avril 2016 Abbaye,Annecy-le-Vieux

    Espace d’art Contemporain

    ouverture les Vendredi, Samedi, Dimanche, de 14h. à 18h.
    visite commentée les Samedi à 15h.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.