> Mag > Spectacle > Stanislas Nordey revient à Chambéry

Stanislas Nordey revient à Chambéry

mercredi 15 janvier 2014 par Sophie Feissel CC by-nc

Après son impressionnante prestation en tant qu’interprète de Stan, dans « Clôture de l’amour » l’an dernier, Stanislas Nordey revient à l’Espace Malraux avec la pièce qu’il a mise en scène à Avignon cet été : « Par les villages ».

A la mort de ses parents, un homme, devenu écrivain, retourne sur les lieux de sa naissance. Il retrouve son frère et sa sœur, qui lui refusent sa part d’héritage. Parti depuis longtemps, il ne reconnaît plus le paysage de son enfance, métamorphosé par la vie moderne. Entre la mort de l’ancien monde, celui des parents, et l’esquisse de l’avenir, la pièce ouvre le temps de la parole.

Stanislas Nordey a cette volonté de faire entendre le théâtre qu’il défend depuis toujours, un théâtre de la parole, où les appels, les protestations, les éclats de douleur et d’espoir de la vie quotidienne résonnent à travers la poésie des textes.

C’est pourquoi il a choisi cette pièce, en partie autobiographique, de Peter Handke « Par les villages », dont le sous-titre est « Poème dramatique ».
Créée en 1981, elle est considérée comme l’une des grandes œuvres dramatiques du XXe siècle.
Peter Handke a relu toutes les tragédies grecques avant de l’écrire.
Et même si les références à la tragédie sont nombreuses, l’écriture reste simple et fine. Elle offre de très belles partitions à chacun des comédiens.

Stanislas Nordey a sollicité, pour l’accompagner dans cette aventure, les comédiens qui constituent sa famille, la famille qu’il a construite au fil de ses projets : sa mère, Véronique Nordey, son frère de théâtre, Laurent Sauvage, de fidèles compagnons de route, comme Emmanuelle Béart, rayonnante et à contre-emploi dans le rôle de la soeur paysanne, Moanda Daddy Kamono, Raoul Fernandez et Richard Sammut, et il a fait appel à deux nouvelles venues dans son univers : Claire Ingrid Cottenceau et Annie Mercier, la gardienne du chantier, qui joue comme on harangue .

Stanislas Nordey, comédien en plus d’être metteur en scène, incarne Hans, l’ouvrier. Opposé à son frère, Gregor l’intellectuel, Hans porte la parole des humiliés et des offensés.

Au final, ce sont 3h30 de spectacle qui sont avant tout un superbe hymne à l’art de l’acteur.

  • Par les villages :
    le mercredi 15 janvier 2014 de 19h30 à 23h00
    ainsi que le jeudi Janvier 2014 , le vendredi Janvier 2014 Espace Malraux, Chambéry

    La pièce de Stanislas Nordey, créé à Avignon en juillet 2013.

    localiser

    adresse

    67 Carré Curial


    Chambéry (F)
  • Par les villages :
    le jeudi 30 janvier 2014 de 19h30 à 23h00
    ainsi que le vendredi Janvier 2014 , le samedi Février 2014 MC2, Grenoble

    La pièce de Stanislas Nordey, créé à Avignon en juillet 2013.

    localiser

    adresse

    4 Rue Paul Claudel


    Grenoble (F)

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.