Accueil > Les auteurs > Joé Lavy

Joé Lavy

Joé Lavy

Membre depuis le 10 septembre 2017.

Articles de cet auteur (4)

  • L’Être et le Paraître

    Cinéma

    En 1978, le cinéaste suédois Ingmar Bergman sortait Sonate d’Automne, un drame psychologique réunissant seulement trois personnages dans un huis clos asphy­xiant. Cette histoire est une lente descente des apparences trompeuses vers une intériorité torturée ; une pénétration progressive dans l’être intime des personnages, propre au théâtre de Strindberg dont Bergman s’inspire, et qui donne à ces histoires une puissance émotionnelle assourdissante.

  • Par-delà le bien et le mal

    Cinéma

    La filiation entre la tragédie grecque et le cinéma de Yòrgos Lànthimos est plus qu’évidente quand on voit combien le scénario de Mise à mort du cerf sacré [1] emprunte au mythe d’Iphigénie, mais il semble que la connivence soit plus essentielle et fondamentale.

  • Mémoire involontaire

    Cinéma

    Il était un fois en Amérique est un film-fleuve qui explore les thématiques du temps et du souvenir en épousant toute la vie d’un personnage. Par la simple redécouverte d’un lieu qu’il fréquentait dans son enfance, Noodles est soudain replongé dans ses souvenirs comme si il les vivait de nouveau.

  • Ce que nous dévoilent les visages

    Cinéma

    Béla Balázs, écrivain Hongrois (1884-1949) fut l’un des premiers théoriciens du cinéma et un des principaux militants pour sa reconnaissance en tant qu’art. Un beau soleil intérieur de Claire Denis [1] illustre d’une manière tout à fait éloquente les raisons pour lesquelles Béla Balázs considère le cinéma comme un art majeur et singulier.

Lui écrire

Envoyer un message