• Sweat Baby Sweat ou l’éloge de la lenteur

    Spectacle

    Le festival multidisciplinaire Antigel, qui n’a pas son pareil pour réchauffer l’agenda culturel engourdi par les frimas de l’hiver, proposait le 7 février au Lignon (Genève) un spectacle classé dans l’intrigante catégorie « danse contemporaine / orgasmique ». Il n’en fallait pas plus pour titiller ma curiosité…

  • Collapse fait son ciné-métal

    Musique

    Blindtest. Chronique en aveugle. Car en matière de (nu-)metal, prog, ou affiliés, je suis à poil et même les références les plus évidentes ne le sont pas vraiment pour moi. Le quatuor instrumental dont on va néanmoins essayer de parler se nomme Collapse et vient de Grenoble.The Sleep in me est son troisième album, autoproduit.

  • OG Maco, Antigel invite Atlanta

    Musique

    Du viral aux portes des plus grands festivals, OG Maco est la sensation US à découvrir au plus vite (sur scène) , ça tombe bien, le Festival Antigel crée l’évènement en l’invitant ce vendredi.

  • Le K7, lieu d’échange et de création

    Musique

    Un lieu où on trouve à la fois un studio d’enregistrement, des locaux de répétitions, et un espace de convivialité resto/bar, c’est possible de trouver ça près de Chambéry ? Oui. Et ça s’appellera le K7 à Barberaz, à proximité du Brin de Zinc. Lieu à suivre et à soutenir car essentiel pour aider la création musicale !

  • Nevraska : l’art du bruit

    Musique

    Ça pourra paraître sûrement un peu niais de commencer comme ça, mais peu importe : faire l’interview de Nevraska est un vrai bonheur. Parce que les deux musiciens sont aussi accessibles et passionnés que leur musique urgente et sincère le laisse supposer, d’abord. Ensuite, parce qu’eux-mêmes parlent du bonheur de cette nouvelle aventure sonique. Leur concert au Brin de Zinc à Barberaz a été l’occasion de les questionner sur la génèse de leur premier album, Grave Romance.

  • Au fil du temps, au fil de l’eau

    Écrits

    Au fil de l’eau est une bande-dessinée – ou plutôt un roman graphique – éditée chez Rue de Sèvres, écrite et dessinée par Juan Díaz Canales, notamment connu pour son travail de scénariste dans la série de bandes-dessinées Blacksad, et pour avoir été le scénariste du dernier Corto Maltese. Au fil de l’eau raconte l’histoire de Niceto, un retraité espagnol, ancien révolutionnaire communiste, qui vit dans le Madrid contemporain. Il est entouré par sa famille, et des amis à lui, eux aussi retraités.

  • Voir aussi…

    Les Hivernales c’est show | Tommy Genesis | Jean-Claude Allard | Blick Bassy | Static Fence, de la folk à l’état pur ! | Dans la solitude des champs de citrouilles