• Quatuor pour la fin des temps

    Musique

    Il y avait à peine cinq minutes que la porte de l’Usine s’était ouverte pour ce concert du quarantième anniversaire de l’existence de ce groupe mythique, et déjà la foule se pressait à l’intérieur comme dans une chapelle. N’allez pas croire que cette affluence eût la dévotion pour cause, ou la soif de s’instruire. Ce n’étaient là que de rares exceptions : dans une ville telle que Genève, où la superstition règne en despote, on chercherait inutilement la vraie piété.

  • Born Bad met les bouchées doubles au Brise Glace

    Musique

    J’avais déjà vu Vox Low dans le garage de la Belle Électrique lors du festival Jour & Nuit à Grenoble et Frustration au dernier Freak Show dans la Drôme mais j’avais comme une sérieuse envie de remettre le couvert, après tout on peut sans soucis abuser des bonnes choses...Bis repetita placent

  • Hommage à Pannonica

    Musique

    L’excellent label Cristal Record sort une compilation rendant hommage à Pannonica de Koenigswarter, protectrice, amie, confidente de tout ce qui compta dans le monde des jazzmen dans les années 50 et 60 à New York. En hommage à cette grande dame, plusieurs jazzmen ont composé des thèmes que l’on retrouve dans cet album.

  • L’homme est un loup pour l’homme

    Spectacle

    Cette citation d’Hobbes illustre à merveille le but que Stefan Zweig confère à son livre Le monde d’hier : dénoncer la barbarie européenne qui naît au moment de la première guerre mondiale. Dans son œuvre, l’auteur autrichien de religion juive ne se contente pas d’écrire son testament et de léguer le souvenir d’une Europe épanouie, mais il « raconte le destin d’une génération entière ». Jérôme Kircher et Patrick Pineau sont les premiers à adapter cette œuvre au théâtre.

  • Till Rabus

    Arts

    Nouvelle exposition à l’Abbaye d’Annecy-le-Vieux, présentée par la Fondation Salomon qui assure le commissariat du lieu :
    Du Baroque à l’hyperréalisme, en passant par le surréalisme, tel est l’univers de Till Rabus, artiste contemporain qui utilise la photographie et l’installation pour produire une œuvre picturale de grande ampleur.

  • En lambeaux dans le chaos

    Musique

    La petite cour devant l’Écurie est presque noire de monde lorsqu’on arrive. Drone to the bone fête ses 9 ans et, malgré quelques concerts moins suivis, sa programmation radicale et avant-gardiste est incontournable pour les amateurs de bruit et de fureur.

  • Voir aussi…

    Fire in the City | Point d’orgue du saxophone | Comment faire tomber un dictateur quand on est seul, tout petit et sans armes | Rencontre avec Robert Cohen-Solal | Rêve éveillé sous Melatonin | Les Rencontres d’Arles, un voyage en photographie