> Mag > Écrits > La fille de l’espagnole

La fille de l’espagnole

samedi 2 mai 2020 par Delphine Vuaillat CC by-nc

Paru en Janvier 2020, La Fille de l’Espagnole de Karina Sainz Borgo aux éditions Gallimard est une dystopie qui nous plonge dans un pays, le Vénézuéla, en proie à une violence extrême.

Adelaida, la trentaine et correctrice pour une maison d’édition, vient de perdre sa mère d’un cancer. Elle vivait à ses côtés depuis de nombreuses années et la voilà, maintenant seule dans un grand appartement à proximité du lieu des émeutes.

Difficile de vivre, de se déplacer, de trouver de quoi manger, de mourir dignement dans cette ville sens dessus dessous...Peu de temps après l’enterrement de sa mère, Adelaida est expulsée de son appartement par des femmes appartenant à la milice.

N’ayant plus aucune possibilité de récupérer ses affaires, ne sachant où aller, elle pénètre dans l’appartement de sa voisine et découvre le corps sans vie de cette dernière. Elle na pas d’autre choix que de s’installer chez la "fille de l’Espagnole" après s’être débarrassée du corps…
Difficile de vous en dire plus, ce serait vous révéler une bonne partie de l’intrigue !


JPEG - 60.9 ko

Dans ce roman, on ignore l’époque, on ignore les idées politiques (en même temps, reste-t-il encore des idées dans un tel chaos ?), on ignore qui dirige le pays...Tout ce que l’on sait, c’est que ce pays qui a accueilli bon nombre d’immigrés d’Amérique du Sud et d’Europe est à la dérive et bienheureux sont ceux qui parviennent à fuir cet enfer.

Difficile de ne pas penser aux différentes crises politiques passées et présentes du Vénézuéla en lisant ce roman. L’auteure s’est bien sûr inspirée de l’histoire de son pays, de son vécu pour décrire le quotidien et le combat pour la survie de son héroïne.

L’atmosphère est pesante, violente, on ressent la peur, les angoisses d’Adelaida...et on espère pour elle... J’ai dévoré cette tragédie, j’ai aimé le style, j’ai aimé l’histoire malgré les scènes sordides, j’ai aimé les souvenirs des jours anciens...J’ai aimé le message en filigrane : personne n’est à l’abri d’un monde pouvant basculer dans le chaos…

Belle découverte littéraire !


Karina Sainz Borgo (2020). La fille de l’espagnole, collection « Du monde entier », Gallimard, 240 p., ISBN : 9782072857355, RIS, BibTeX.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.