Compte-rendu

  • Prix Russolo 2022 : le son, rien que le son

    Musique

    C’était la dernière étape, l’ultime séance d’un concours voyageur, - le prix Russolo - qui, du Japon au Brésil, en passant par Genève ou Prague, fait entendre une sélection de sept oeuvres de musique concrète, sept déclinaisons de cet « art des bruits » né dans le sillage des visions futuristes de Luigi Russolo, à des audiences diverses qui votent et élisent la meilleure composition.

  • Dans l’œil d’Anatholie, Charles Pasi

    Musique

    par Anatholie

    Le chanteur-harmoniciste Charles Pasi était à l’EMC2 de Chamonix mercredi dernier pour un concert ultra dynamique et généreux autour de son dernier album, Zebra.
    Outre les solos d’harmonica, ceux de Pity Cabrera aux claviers resteront dans les mémoires.
    Lucile Marchal, qui assurait la première partie, l’a rejoint pour quelques morceaux, dont une belle reprise de « Shine On You Crazy Diamond ».

  • Jazz On the Water, musique sans frontière autour du Léman

    Musique

    par Anatholie

    Jazz On the Water est un projet réjouissant et généreux imaginé par Château Rouge, la dynamique scène conventionnée d’Annemasse, et le festival transfrontalier Jazz ContreBand, visant à tisser des liens artistiques et personnels entre les jeunes étudiants français et suisses des écoles de musique de l’Ain, de la Haute-Savoie, du Valais, de Vaud et de Genève, à travers un orchestre et un chœur confié à un musicien professionnel.

  • Lucile Marchal

    Musique

    par Anatholie

    Auteur-compositeur-interprète, la chamoniarde Lucile Marchal fait sa trace aux confins de la folk et du blues, portée par une voix soul magnétique.
    En première partie de Charles Pasi mercredi dernier à l’EMC2 de Chamonix, elle sera en solo demain mardi au Brin de Zinc à Chambéry.

  • Dans l’œil de Jacques Apothéloz

    Musique

    Jon Spencer ne peut plus se passer de ses chers Sloks ! Avec l’aide des Hallelujah mother helpers, c’était le feu, mercredi 16 novembre à l’Usine, sous l’œil attentif — et éberlué — de Jacques Apothéloz.

  • Cure toujours

    Musique

    Cinq ans que je ne les avais pas vus, trente ans que je les écoute, plus de quarante ans de carrière, si je devais choisir trois disques à emporter sur une île déserte, sans hésiter il y aurait les Cure. Alors forcément, pour leur retour sur scène, l’excitation était à son comble.

  • 0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 318