Magazine culturel contributif en bassin franco-valdo-genevois

  • Editors et The Smashing Pumpkins

    Dimanche…le soleil a enfin pris place et les badauds profitent de ses rayons après un temps pourri depuis des semaines. Quand le programme du Montreux Jazz est sorti cette année, on s’est dit, « bon sang quelle line up ! » On pourrait être ici tous les soirs ! Les concerts auront lieu en partie à l’extérieur car la salle de concert est en reconstruction. Pour cette soirée en ouverture, le groupe anglais Editors seront suivis des légendaires The Smashing Pumpkins.

  • La baraque à clips

    Une vidéo invitée, une fenêtre ouverte sur le monde d’un ou d’une artiste, groupe, collectif ou association.

    En ce moment : les terrifiants Mademoiselle Plume Rouge improvisent une bande-son instrumentale sur le film expérimental Crystals in color de Jan Cornelis Mol. Ce concert s’est déroulé en mars 2022 dans un lieu dévoué au genre : l’Institut of Incoherent Cinematography, à Zurich.

    Live music video shot and edited by Irina Hrinoschi.
  • Fontaines DC

    Musique

    par Stef Ann

    Les murs des Docks de Lausanne ont tremblé hier soir. Pour notre plus grand bonheur. La célèbre salle lausannoise affichait complet pour la venue des Boys in a Better Land.

  • Premiers pas en Turakie

    Spectacle

    Le 1er juin dernier, le village montagnard de Theys, en Isère, ouvrait grand ses portes à l’imaginaire, à la fantaisie et à un drôle de penchant pour l’absurde. Dans le cadre d’un bien joli projet collaboratif, placettes, parvis et recoins de jardins sont devenus, avec la complicité des habitants, autant de scènes pour le concentré de théâtre d’objets détonnants de la compagnie Turak.

  • Zaho de Sagazan, la modernité poétique

    Musique

    Pour l’ouverture du festival ce jeudi 27 juin, les Estivales en Savoie ont frappé fort en invitant Zaho de Sagazan, quadruple primée aux dernières Victoires de la Musique. Le moins qu’on puisse dire c’est que cette jeune auteur-compositeur-interprète, bien dans son époque, a été à la hauteur du moment.

  • Flow, accoucher de soi-même via la confrontation à l’alterité

    Cinéma

    Le Public ne s’est pas trompé à Annecy cette année en décernant son coup de cœur au long métrage en compétition Flow (qui a aussi reçu les prix du Jury, de la meilleure musique originale, et de la Fondation Gan pour le Cinéma).

  • Oh la la Frida !

    Cinéma

    « Bonsoiiiiiir ! », l’ambiance feutrée de la petite salle de Bonlieu nous donne l’impression d’être à une heure avancée de la journée, mais c’est bien à midi pile que nous nous sommes donné rendez-vous pour cette séance événement. Même si, dehors, le soleil joue à cache-cache avec les festivaliers, c’est avec des couleurs vives et joyeuses que nous découvrons les premières images de « Hola Frida », il s’agit de Frida Kahlo bien sûr, un long métrage d’animation réalisé par André Kadi et Karine Vézina.

  • La plus précieuse des marchandises

    Cinéma

    Tout le monde connaît le Petit Poucet : des parents abandonnent leurs enfants faute de pouvoir les nourrir. Dans La Plus Précieuse des marchandises, le narrateur, le regretté Jean-Louis Trintignant, nous avertit : la vie, ce n’est pas comme dans les contes.

  • Mémoires d’un escargot

    Cinéma

    Retrouver les œuvres d’Adam Elliot à l’écran, c’est comme prendre des nouvelles, de loin en loin, d’une connaissance ou d’un lointain cousin, qu’on ne fréquente que de temps à autre, mais qu’on a toujours plaisir à retrouver.

  • Hommage à l’animation portugaise

    Cinéma

    Le pays mis en lumière par l’édition 2024 du Festival d’Annecy était le Portugal. Le programme numéro 1 concernant ce pays, présenté par Marco de Blois, était l’occasion de voir sur Scène Abi Feijó et Regina Pessoa — couple à la ville — et figure éminente de l’animation portugaise.

  • Voir aussi…