Magazine culturel contributif en bassin franco-valdo-genevois

Articles récents

  • Hommage à l’animation portugaise

    Cinéma

    Le pays mis en lumière par l’édition 2024 du Festival d’Annecy était le Portugal. Le programme numéro 1 concernant ce pays, présenté par Marco de Blois, était l’occasion de voir sur Scène Abi Feijó et Regina Pessoa — couple à la ville — et figure éminente de l’animation portugaise.

  • Terry Gilliam reçoit un cristal d’honneur

    Cinéma

    Le festival à démarré très fort cette année, dès le dimanche, avec la leçon de cinéma de Terry Gilliam - réalisateur entre autre de Brazil et L’armée des douze singes et surtout ancien membre des Monty Python.

  • Oh la la Frida !

    Cinéma

    « Bonsoiiiiiir ! », l’ambiance feutrée de la petite salle de Bonlieu nous donne l’impression d’être à une heure avancée de la journée, mais c’est bien à midi pile que nous nous sommes donné rendez-vous pour cette séance événement. Même si, dehors, le soleil joue à cache-cache avec les festivaliers, c’est avec des couleurs vives et joyeuses que nous découvrons les premières images de « Hola Frida », il s’agit de Frida Kahlo bien sûr, un long métrage d’animation réalisé par André Kadi et Karine Vézina.

  • Mémoires d’un escargot

    Cinéma

    Retrouver les œuvres d’Adam Elliot à l’écran, c’est comme prendre des nouvelles, de loin en loin, d’une connaissance ou d’un lointain cousin, qu’on ne fréquente que de temps à autre, mais qu’on a toujours plaisir à retrouver.

  • Quand Émilie fait son cinéma

    Cinéma

    Émilie Simon a sorti un nouvel album inédit récemment, mais on va d’abord s’intéresser à quelque chose de très original qu’elle a sorti il y a quelques mois : le court-métrage « Phoenix ».
    L’artiste révèle donc différentes facettes de sa personnalité : pas seulement chanteuse et musicienne, mais aussi capable d’être actrice et réalisatrice.

  • La plus précieuse des marchandises

    Cinéma

    Tout le monde connaît le Petit Poucet : des parents abandonnent leurs enfants faute de pouvoir les nourrir. Dans La Plus Précieuse des marchandises, le narrateur, le regretté Jean-Louis Trintignant, nous avertit : la vie, ce n’est pas comme dans les contes.