> Mag > Musique > Le punk-rock rétro d’Edgar Suit a un certain « je ne sais quoi (...)

Le punk-rock rétro d’Edgar Suit a un certain « je ne sais quoi »

mardi 11 mai 2021 par Tom Rad-Yaute CC by-nc

La pochette qui renvoie ironiquement mais quand même très directement aux années 80 annonce la couleur : avec Edgar Suit, on va regarder dans le rétroviseur.

Les neuf titres de ce premier album — sorti sur le très actif label grenoblois Hell Vice I Vicious — évoquent un son du début des années 80 ou même avant. Un rock acéré, au cordeau, sans gras sur l’os, qui cherche la ligne claire et n’entend pas choisir entre énergie et mélodie. Plutôt de très bonne facture et portés par un son ad-hoc : batterie sèche, basse ronflante, guitare tranchante portant haut ses fréquences aiguës. Les morceaux versent soit dans un punk-rock poppy à la Buzzcocks, soit se coltinent à un rock encore plus mélodique, classieux, convoquant les fantômes de The Jam ou de XTC. Un cousin moins morveux et un peu dandy de The Hi-Lites ou Dewaere, en quelque sorte.


JPEG - 343.3 ko
Edgard Suit
© Sébastien Messina

L’univers dans lequel Edgar suit nous entraîne a déjà du corps et, à force de rythmiques têtues, d’envolées vocales et d’arpèges bien sentis, un charme opère. Même si l’impression diffuse subsiste que les refrains sont pour l’instant plus entêtés qu’entêtants, qu’il faudra à l’avenir davantage appuyer le trait pour marquer vraiment et trouver sa voix à soi, l’esquisse a déjà du style.

https://www.hellviceivicious.net/

 

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.