> Mag > Musique > Ma pauvre Lucette à la Belle Électrique

Ma pauvre Lucette à la Belle Électrique

dimanche 22 mai 2022 par Florence Cavagnat rédacteur , Sébastien Cholier photographe CC by-nc-sa

Compte-rendu

Il y a une folle ambiance ce soir de mai 2022 à la Belle Électrique, une foule pêchue, bigarrée, jeune, qui connaît tous les textes des morceaux de Ma pauvre Lucette et même celui de l’album Bonhommes, qui va sortir le 27 mai.

Cette foule entonne, chante pour se faire plaisir et bien donner à ces cinq garçons jouant sur leur terre grenobloise.
Bonhommes, autofinancé en partie, est déjà dans toutes les bouches... Magie des vidéos postées.
Et justement, « Ma Bouche », c’est une compo de rythme caribéen, festive, avec en exclu pour le public, l’histoire de cette bouche et tout le monde danse.

MPL sait toucher au cœur – « Que des cœurs » , un de leur titre aussi. Émotion garantie, « À l’encre sur mon cœur »...
Les aventures de leurs créations vidéo dans les montagnes, les mises en scènes, les drapeaux oripeaux installent dans nos imaginaires une envie de vivre et de faire ce soir la fête avec eux.
À chaque compo, une ambiance, et BAM* la musique démarre.

JPEG - 464.5 ko

C’est loufoque, un rien décalé, actuel, festif et sensible, terriblement sensible.
Le titre « Sur une échelle »... de 1 à 10, dis-moi, m’arrachera une larme ou davantage, je le sais quand je me retrouverai seule à l’écouter...
Ils passent du fabuleux « Monsieur Lichen » à « Bonhommes » éponyme de leur album et sans oublier « Ma Pauvre Lucette » de leur début,
Ils ont joué en ouverture « Elle disait », réminiscence des petites scènes de 2010 et les cérémonies rituelles autour de Lulu.

MPL, c’est une ode au temps, celui à vivre. Nous naviguons à vue sur leur bateau création, ce soir plein de mystères, mâtiné d’électro, de rock, de chant, de rythme chaloupé. Le groupe nous ont emporté pour notre plus grand plaisir dans leur univers et ils savent tellement bien le faire.

Cette soirée a commencé très fort avec Melba. Auteure, elle chante ses textes avec une tessiture, irradiante, forte en vibrations, Melba, c’est une voix, une belle présence qui ne laisse pas indifférent, fidèle à elle-même, comme dans sa chanson.
Melba est revenue pour chanter avec MPL, au troisième rappel « Diamant »,
Je cite :Et j’ai vu la vie dans tes yeux, Alors ce soir, Brillons fort, Toi et moi ma belle
Nous sommes beaux comme des diamants dans le ciel, Les yeux dans les yeux
Si réel Briller comme un diamant
..
Quelle soirée !

MELBA
Melba Bernad (chant), Sacha Navarro-Mendez (synthé), Judi Massonnat (drums)

MPL
Cédric Bouteiller (chant), Manuel Rouzier (guitare), Julien Abitbol (guitare), Andreas Radwan (basse), Arthur Dagallier ( comédien et machine et Grand Gourou avec Ma Pauvre Lucette )

BAAM* baam.productions
remerciements appuyés ce soir par MPL et Melba, artistes https://www.baam.productions/

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.