> Mag > Musique > We are the Sleaford Mods

Lice / Sleaford mods @ Mascotte, Zürich

We are the Sleaford Mods

mardi 5 avril 2022 par Tanja Matic photographe , rédacteur CC by-nc-sa

Compte-rendu

Une fois n’est pas coutume en ce 31 mars, on change carrément de région pour surfer en terre suisse allemande et enfin accueillir comme il se doit les Sleaford Mods à Zurich. Concert également repoussé comme tant d’autres, merci particulier à Mascotte pour l’organisation. Je trépigne d’impatience d’aller voir leur show, mon billet en poche, que j’attends depuis un moment. Bon, vous l’aurez compris, je suis fan.

Durant une soirée d’hiver en plein Covid, je tombe complètement par hasard sur le documentaire Bunch of Kunst diffusé sur Arte. Curieusement, il me replonge dans mon séjour en Angleterre en 1994 à Shepherd’s Bush près d’Hammersmith, un quartier ouest de Londres. Débarquée dans l’Angleterre de l’après Thatcher, je ne suis pas sûre qu’ici beaucoup se souvienne encore de son successeur tellement elle a marqué les esprits.


PNG - 705.9 ko

Pour ceux qui suivent et connaissent Sleaford Mods (duo composé de Jason Williamson et Andrew Fearn de Nottingham), ils savent que Jason est originaire de la même petite ville que la dame de fer. Qui a dit que la ville de Grantham était ennuyeuse ? En vous plongeant dans le monde de Sleaford Mods, ne vous attendez pas à de la poésie pleine de mots doux. Au contraire, ils crachent de toutes leurs forces sur ce que beaucoup estiment des dysfonctionnements de la société anglaise : Brexit, politique, NHS (National Health Service), classes sociales etc…
Le duo nous ramène par effet miroir sur nos propres institutions dans nos propres pays et parfois dans l’impossibilité de réagir lorsque c’est nécessaire.

Bref, en plein confinement, le groupe enregistre et sort un nouvel album, Spare Ribs en 2021 qui a eu d’ailleurs un joli succès. Même le perroquet d’Iggy Pop a dansé dessus...véridique. Dans la continuité, l’album dépeint l’hypocrisie du gouvernement britannique dans cette mauvaise gestion de la pandémie. À noter la participation de deux superbes artistes sur les morceaux « Mork N Mindy » (avec Billy Nomates) et « Nugde it » (avec Amy Taylor, Amyl & the Sniffers).
À côté de ceci, Andrew compose ses propres morceaux que l’on peut découvrir sur bandcamp et Jason vient de finir une participation au dernier album d’Aldous Harding, dont il est un grand fan.


Revenons au concert de Zurich. Après un moment de confusion avec les horaires annoncés, j’arrive avec un peu de retard mais assez pour découvrir en quelques morceaux du premier groupe, Lice, formé il y a quelques années à Bristol, ville bien connue du milieu musical et artistique (Banksy, Tricky, Massive Attack). Très dynamique dans leur monde art punk, ils innovent sur scène comme dans un laboratoire prêt à exploser. Ils étaient d’ailleurs de passage il y a peu au Nouveau Monde à Fribourg.


JPEG - 917.1 ko
Sleaford Mods - Mascotte@Zürich, mars 2022
© Tanja Matic

Arrive enfin les Sleaford Mods devant une salle pleine à craquer et sold out. Par rapport à d’autres groupes, eux voyagent plutôt léger. Sur scène, Jason, un micro avec quelques bouteilles d’eau et Andrew, casquette et ordinateur. Ne vous fiez pas aux apparences, l’énergie qu’ils donnent durant les morceaux vaut toutes les valises du monde. The « flying » Andrew danse un marathon digne d’une finale olympique sans s’arrêter alors que Jason entame des morceaux que l’on adore écouter : « Shortcummings », « Spare Ribs », « Second », « Jobseeker », « Out There », « Mork’n Mindy »… entre autres.
Il crache, vomit littéralement ses mots, sort des cris d’outre-tombe avec une gestuelle digne d’un film qu’il a écrit lui-même. Le public ravi en redemande. Mais ne vous méprenez pas, ces deux énergies sont extrêmement bienveillantes vis-à-vis de leurs fans (Jason lance un “bon anniversaire” à un spectateur ce soir-là) et ont énormément d’humour et d’authenticité sur scène comme dans la vie. Il suffit d’aller faire un tour sur leurs réseaux sociaux pour se marrer un bon coup. Un clin d’œil spécial à celles de Baking Daddy’s (don’t kiss the cunt) et Late Night with Jason, font l’effet d’un vrai anti-dépresseur.


JPEG - 467.8 ko
Sleaford Mods - Mascotte@Zürich, mars 2022 Tanja Matic

Bon sang, le temps passe si vite et après 1h 30 de concert dans une salle chauffée à bloc, le rideau tombe. On en reprendrait bien une heure de plus. Le public sort heureux. Dehors il pleut et dans 2 heures toutes les restrictions du Covid tomberont ici aussi. En face de moi, une personne avec une veste « Punk is not dead ». Yes…
Thanks guys, and come back soon !

Lice : https://www.balleyrecords.com/artist/lice/

Sleaford Mods : https://www.sleafordmods.com/
https://www.bunchofkunst.com

Mascotte Zurich : https://www.mascotte.ch/

 

Déjà 2 commentaires