Magazine culturel contributif en bassin franco-valdo-genevois

> Mag > Musique > Jazz à Vienne 2024, oui aux premiers noms !

Jazz à Vienne 2024, oui aux premiers noms !

mercredi 13 décembre 2023 par Anatholie photographie , rédaction CC by-nc-sa

Affiche, premiers noms et concert d’Ana Carla Maza étaient au programme de la soirée de lancement de la 43e édition du festival, qui se tiendra du 27 juin au 12 juillet prochains, avec une date « bonus » exceptionnelle le 16 juillet.

Le Directeur Général du festival, Samuel Riblier, et le nouveau Directeur Artistique, Guillaume Anger, ont tout d’abord présenté l’affiche 2024, réalisée par le dessinateur Alexandre Clérisse dans le cadre du traditionnel partenariat avec le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême : « j’ai joué avec des formes simples (ronds, triangles, carrés...) pour modéliser le trio de personnages. Un groupe c’était important, car pour moi le jazz c’est aussi la coopération entre les musiciens. Ayant joué du saxophone il y a longtemps, j’ai voulu retrouver cette harmonie unique que l’on ressent au sein d’une section de cuivres, comment les sonorités s’entremêlent et vibrent à l’unisson, chacun apportant sa nuance et faisant partie d’un tout. »

L'affiche 2024
L’affiche 2024
Alexandre Clérisse

On apprend ensuite que c’est Ibrahim Maalouf, présent à travers une vidéo enregistrée par ses soins avant l’un des concerts de sa tournée actuelle, qui ouvrira le festival le 27 juin avec son nouveau projet T.O.M.A (« Trumpets Of Michel Ange »), axé sur l’improvisation et sur la trompette quart-de-ton éponyme inventée par son père, dans une version exclusive avec invités surprise et participation du Conservatoire de Lyon.

Ibrahim Maalouf
Ibrahim Maalouf

On se réjouit tout particulièrement de voir, juste avant, le Louis Matute Large Ensemble, formation basée à Genève que l’on suit de près depuis plusieurs années maintenant et qui fait partie de la fine fleur de la jeune scène jazz, fouler la scène du théâtre antique pour présenter son nouvel album, Small Variations From The Previous Day, qui sortira le 29 mars prochain.

Louis Matute
Louis Matute

Le vendredi suivant (5 juillet) on viendra se déhancher sur la Mazel Tov Cocktail Party du clarinettiste new-yorkais David Krakauer (qui sera notamment accompagné d’une pianiste sud-africaine, d’un percussionniste iranien et d’un bassiste joueur de oud !) puis sur l’electro vintage de Caravan Palace.

Place aux voix exceptionnelles le lundi 8 avec Asaf Avidan (en solo, son mode d’expression le plus poignant) et Lizz Wright, dont le prochain album est très attendu, qui donneront sans aucun doute moult frissons aux festivaliers, puis au rhythm & blues le jeudi 11 avec Rhoda Scott, dont le Lady All Star - né à Jazz à Vienne il y a 20 ans ! - inclura pour la première fois des Gentlemen (David Linx, Hugh Coltman et Emmanuel Pi Djob), et le big band du pianiste anglais Jools Holland [1], que l’on n’a pas vu en France depuis 15 ans.

Rhoda Scott & the Lady All Star
Rhoda Scott & the Lady All Star

La All Night du 12 juillet, qui clôture traditionnellement le Festival, fera dialoguer Ethiopie et Amérique du Sud avec la légende de l’éthio-jazz, Mulatu Astatke, le roi de la salsa colombienne Yuri Buenaventura, le projet iconoclaste de Théo Ceccaldi, Kutu, la cumbia argentine débridée de La Delio Valdez, les mixes très Swinging Addis du DJ Lefto Early Bird et, bien sûr, les lauréats du tremplin Rezzo Jazz à Vienne 2023, Verb.

Kutu
Kutu

Mais...le festival ne se terminera pas vraiment le 13 juillet au petit matin puisqu’il offrira à ses aficionados une soirée « bonus » le 16 avec le déjà mythique collectif Vulfpeck - dont ce sera l’une des deux uniques dates en France-, et avant lesquels on retrouvera avec le plus grand plaisir une autre figure de proue de la nouvelle génération jazz, Léon Phal, qui avait remporté le tremplin Rezzo Jazz à Vienne en 2019 et dont le troisième album, Stress Killer, sorti à l’automne, collectionne les récompenses.

Léon Phal Quintet
Léon Phal Quintet

Des premiers noms auxquels on dit donc oui sans hésiter, en attendant la programmation complète qui sera dévoilée le 14 mars prochain, sachant que la billetterie est d’ores et déjà ouverte.

Pour célébrer ces premiers aperçus de Jazz à Vienne 2024, et toujours dans le cadre du partenariat de Jazz à Vienne avec le festival d’Angoulême, la violoncelliste cubaine Ana Carla Maza a vu son concert illustré en direct sur grand écran par la dessinatrice Aude Picault.

Concert dessiné Ana Carla Maza & Aude Picault
Concert dessiné Ana Carla Maza & Aude Picault

Notes

[1Que d’aucuns connaissent sans doute aussi pour son émission « Later...with Jools Holland » sur la BBC.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.